Il est mort le poète...

Il était à la fois tous les poètes que l’on aime le grand poète. Mahmoud Darwich a écrit en vers et contre personne une œuvre Immortelle dédiée à la mémoire de son peuple supplicié de sa terre de Palestine convoitée, des oliviers saccagés, il est mort le 9 août 2008

Ode à l’œuvre du poète, Mahmoud Darwich

Palestine comme le clame le poète,

Ta terre est devenue trop étroite.

Dans tes sillons creusés à cœur ouvert

Le poète dépose les graines d’hiver

Pour que revienne le printemps.

Une à une le poète a retourné tes pierres

Afin d’y graver t’on nom.

Palestine, tes pierres sont ta colère

Le poète ton humanité

Palestine, tes armes sont ta patience

Comme les fedayins étaient ta dignité

Palestine incarnée tu seras la mémoire

Du poète

comme depuis 60ans tu pérennise

la mémoire du peuple chassé

luis lera