Conflit Israélo-palestinien : Deux intellectuels français grièvement blessés.

Les soutiens se multiplient en faveur de deux intellectuels français victimes collatérales de tirs aveugles.

L’état des deux français, frappés dans des conditions analogues, inquiète leur entourage. Hébétées, les deux victimes ne comprennent pas comment des missiles ont pu être tirés dans leur direction alors qu’ils se trouvaient chacun dans une zone sécurisée.

Si leurs jours ne sont pas en danger, les deux Français devront néanmoins faire l’objet de soins attentifs et une longue convalescence sera nécessaire avant qu’ils puissent reprendre leurs activités normales.

Un journaliste présent sur les lieux du premier tir a pu rapporter les circonstances de l’agression : « Il se trouvait entouré du service d’ordre et de quelques centaines de personnes venues assister à sa prestation intellectuelle quand une mémé, soutenu par deux ou trois dizaines de trublions qui se servaient d’elle comme « bouclier humain » ont violemment lancé vers lui des invectives. Le coup passa si près que la victime a senti leur haleine. Sévèrement ulcérée, elle a déclaré d’une voix nasillarde (séquelle de l’explosion de violence) : « J’annule mon spectacle, je n’ai plus le cœur à rire ». Un excité particulièrement humouristicide a lancé : « Il ne rit plus, ce bouffon ? Comme moi lors de son concert de soutien à Israël et à son armée au Trocadéro en mai 2008 ».

Lire la suite en ligne : >>> Le Grand Soir

 
 
Les derniers articles