Ca va péter… avec Siné Hebdo, à partir du 11 février dans tous les kiosques.

Planning familial à l’abandon, salaires des patrons, chercheurs sans statut, BD censurée, prison, nomination au CSA, moralisateurs à la Kouchner, délation de sans-papiers, gauche caviar ; étudiant poursuivis devant les tribunaux ; les manifestants en Grèce, muselés ; des lecteurs qui continuent de désobéir, etc. Si on y ajoute quelques conseils de lecture sur les terroristes anarchistes et des dégustations de bières dignes de ce nom…

Suite au procès du 27 janvier de la Licra contre Siné, un soutien inattendu : des femmes musulmanes de France publient un texte intitulé Pas en notre nom, reproduit dans le numéro de Siné Hebdo de cette semaine. En voici un court extrait :

« (…) M. Patrick Gaubert explique que « Si des musulmans ne se sentent pas bafoués, c’est qu’ils n’ont pas lu les chroniques de Siné… ce procès est un vrai symbole : celui que l’on ne peut plus dire. ». Gaubert fait la leçon aux musulmans, nous disons au président de la Licra que nous n’avons pas besoin de tuteur, nous nous sommes désormais émancipées : le paternalisme colonial est révolu !

(…) Siné est un anticolonialiste, militant pour les minorités, grand ami de la Palestine. Siné est athée et contrairement à Val et BHL qui s’attaquent exclusivement à l’Islam, le caricaturiste est un anticlérical qui ne fait aucune hiérarchisation dans sa détestation de toutes les religions (…) Le juger pour incitation à la haine est déplacé et de mauvaise foi. » (oulala.net)

Lire la suite en ligne : >>> Blog-Siné