ustice : Mystères autour de la mort de Jacques Bino.

Par Caribcreole
02.03.2009 l 10h39

GUADELOUPE. Pointe à Pitre. lundi 2 mars 09. (Caribcreole.com) - Ruddy Alexis, le « coupable idéal » dans l’affaire du meurtre du syndicaliste Jacques Bino, est depuis samedi 28 février sous les verrous, Mais l’affaire ne pourrait que commencer .De nombreuses questions restent en suspens. Pourquoi Le procureur de la République, Jean Michel Prêtre, est-il si pressé de boucler ce dossier ? Cette affaire n’est elle pas beaucoup plus complexe ? Qui et que cherche t on à cacher et pourquoi ? Caribcreole interroge les faits. Ils sont plus que troublants.

En quittant le meeting LKP vers 22h30, le 18 février, Jacques Bino, le syndicaliste tranquille, fonctionnaire des impôts, ne sait pas que sa mort est proche. Peut-être programmée. L’ami qui l’accompagne est fils d’un policier des R.G. Est-ce un hasard ?

Les deux hommes empruntent en tout cas une route inhabituelle ce soir-là. Selon des témoignages recueillis par Caribcreole, il semble qu’après le meeting, les deux amis se dirigeaient vers un bar où ils avaient leurs habitudes dans le quartier Henri IV. Mais ce mardi 18, le bar est fermé.

Ailleurs à Pointe-à-Pitre, l’ambiance est lourde. La veille, les manblos se sont montrés très violents ; Alex Lollia, l’un des leaders de la CTU, a été sérieusement malmené par les gendarmes sur un barrage. Il a du être hospitalisé. Tous les flics savent que la nuit risque d’être chaude. Il y a près d’un mois, à ce moment, que le conflit dure et les négociations sont au point mort.

Lire la suite en ligne : >>> Carib Creole