L’internement des tsiganes pendant l’occupation

L’internement des Tsiganes pendant l’occupation Les Historiens travaillant sur cette question sont bien peu nombreux, les universitaires, sociologues, philosophes, journalistes…non pas contribués à plus d’obligations. Quand aux Tsiganes ils ne parlent jamais publiquement de leurs morts, ce qui les a condamnés à vivre un traumatisme « communautaire »sans justice ni réparation. Qu’il me soit permis ici puisque toutes commémorations d’anniversaires semblent décidément obsolète pour cette communauté sur qui repose la forme de suspicion et d’arbitraire la plus accompli au regard de la société civile Française. D’exposer les graves manquement d’humanité aux lourdes conséquences concernant l’oubli par le silence porté sur l’internement et les tentatives d’extermination dont furent l’objet les Tsiganes en France et en Europe par les excès en matière de dérap ages du droit français . Quand au respect de leur pleine citoyenneté en ce qui concerne toute cette population « bouc émissaire » de tous nos maux. Qui depuis des siècles est vilipendé et désignés comme des citoyens de « seconde zone » un creusé de culpabilité et de ressentiments. Le drame dont ils furent victimes n’est pas du seul fait des Nazis ou du gouvernement de Vichy , puisqu’ ‘il fut anticipé et poursuivi par l’état Français .Et c’est en tant que nomades qu’ils furent d’abord assignés à résidence, au début de la guerre, par le gouvernement Français(décret du 6 avril 1940), puis internés dès octobre1940 par décision allemande, parfois déportés .

Pour le seul fait de leurs origines et par complaisance pour l’Allemagne Nazi, la France de 39/46 a enfermé les nomades dans les camps. Nous savons depuis qu’au même moment dans les camps d’extermination les nomades ont fait l’objet de manipulations génétiques, ont servi de cobayes pour des experts en biologie raciale, pour ensuite subir le même génocide ethnique que les juifs. Stigmatisés depuis des siècles ils ont continué après la guerre à subir ragots, rumeurs, méfiance exclusion... Les conditions n’ont jamais été réunies pour que leur soit reconnu le droit des victimes. Leurs silences n’ont jamais alarmés personnes et même quand le message arrivait jusqu’à nous il avait déjà perdu toute sa résonance. Il faut dire que cette information n’a jamais été portée par les médias. Aucun drapeau ni tambour. Ou sont les anniversaires, les plaques commémoratives, les fanfares et défilés pour porter la mémoire et dénoncer le crime ? Il y a du travail sur la planche pour bousculer les silences et les légendes qui se nourrissent de haine et d’exclusion. Quand est il aujourd’hui avec les Roms dans l’ Europe des réformes : discrimination, racisme... décidément l’homme veux ressembler à l’Homme mais il n’en adopte que la pale caricature. luis lera

1 commentaire
  • L’internement des tsiganes pendant l’occupation 27 août 2009 05:49, par Eva R-sistons

    Toujours contente quand on parle de mes amis les Tsiganes, dont j’ai partagé la vie pendant un mois (le + beau moment de ma vie), et dont je suis un des meilleurs défenseurs, à 20 ans déjà membre de l’association Etudes Tsiganes, amie de de Vaux de Folletier (spécialiste) et de Matéo Maximoff (écrivain tsigane, décédé récemment), à 20 ans, j’avais déjà réalisé une conférence-diapos pour Etudes Tsiganes, et je leur ai fait don de dizaines de photos documents, rares, pris sur le vif par moi lorsque j’ai partagé leur vie

    j’ai été la 1e à mettre sur le tapis la question de la "Shoah" des Tsiganes, article repris par Michel Collon

    sur mon principal blog (sans parler des articles ailleurs, notamment sous mon nom d’écrivain) :

    "shoah" Tsiganes : campagne pour sa reconnaissance - autres génocides.
    http://r-sistons.over-blog.com/arti...

    La "shoah" des Tsiganes.
    http://r-sistons.over-blog.com/arti...

    NB encore aujourd’hui, j’ai écrit ceci :
    (..) Et pendant ce temps, la Shoah du peuple palestinien continue.
    Pire que la Shoah des Tsiganes (moitié de la population),
    des Juifs (tiers de la population), des homosexuels,
    des malades mentaux, des résistants...
    Parce que plus hypocrite.
    Génocide lent, insidieux, au final radical (..).

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-b...

    cordialement, eva

    Voir en ligne : très concernée aussi, cause essentielle

 
 
Les derniers articles