Bernard Thibault au Who’s Who en 2010

Il est agréable de constater que toute constestation démocratique, en France, ne vire plus à la radicalité.

Une nouvelle génération d’interlocuteurs de bon sens est apparue, capable d’entendre et s’opposer de manière constructive aux efforts du gouvernement, n’est-ce pas.

Cette frange moderne de responsables on la trouve, aujourd’hui, aussi bien dans le syndicalisme que la politique. Loin des crispations stériles d’antan, n’est-ce pas, elle n’agite plus le chiffon rouge ou le spectre d’une grève générale à tout bout de champ.

Ainsi en est-il de Bernard Thibault, un dirigeant qui a remis son organisation dans le sens d’une modernité en phase avec cette co-gérance entre partenaires sociaux et gouvernement qui s’impose à tous les esprits lucides, naturellement.

Bernard Thibault va faire son entrée dans le Who’s Who 2010. Ce n’est que justice, nous ne serions pas fair-play, n’est-ce pas, si nous refusions de le saluer. Il fait aujourd’hui parti des décideurs de ce pays et, à ce titre, il joue un rôle dans l’harmonisation des relations économiques de nos entreprises avec leurs salariés, pour le plus grand bien du dynamisme, de la croissance et du patriotisme économique qui nous sont chers.

Certains de ses "camarades", comme on disait dans le temps, n’est-ce pas, l’ont précédé dans cet illustre annuaire. Il s’agit de Maryse Dumas, Didier le Reste et Henri Krasucki, comme vous le savez tous. Ah, j’oubliais ce cher Jean-Christophe le Duigou, mais tout le monde le connaît, n’est-il pas ?...

Nous ne doutons pas une seconde que beaucoup à FO et à la CFDT, deux rouages démocratiques majeurs de la gestion des problèmes sociaux, suivront ces prestigieux exemples pour le bien de notre pays.

Car il n’est pas de vraie démocratie sans une élité éclairée à même de tempérer les ardeurs brouillonnes et sans débouchés d’une populace aveugle, pour les canaliser vers une attitude et des efforts correctement investis, n’est-ce pas.

Rappelons que l’inscription dans notre cher annuaire du Who’s who se fait sur demande de l’intéressé(e). Alors, amis syndicalistes responsables, un petit coup de fil et votre valeur, votre engagement seront enfin reconnus à leur mesure.

Bienvenu, donc, au "camarade" Thibault - pardonnez-moi, je le taquine un peu, mais ce vocabulaire est tellement stalinien, n’est-ce pas !..Un véritable collector - et longue vie à la "lutte des classes", n’est-il pas ! Oh, oh, oh....

http://www.whoswho.fr/biographie-be...

Lire la suite en ligne : >>> Whoswho