Les injustices subies par Youssef Nada : Un cas d’école

Le devoir d’un journaliste est d’apporter au public les éléments d’information et d’analyse permettant de comprendre ce qui se passe. Á l’heure où les États « occidentaux » se sont engagés dans des guerres unilatérales dévastatrices et des campagnes de haine raciste contre l’Islam, ce que les journalistes disent - ou taisent - peut contribuer à ce que des pays et des peuples soient injustement écrasés et humiliés, et des gens - notamment de confession musulmane - arbitrairement arrêtés, torturés, inscrits sur des listes terroristes, brisés à jamais.

Quand on exerce ce métier il est impératif de rester libre de toute attache. Car une information correcte requiert du journaliste le respect d’une éthique, et un travail de recherche courageux pour porter à la connaissance du public ce que les pouvoirs en place cherchent à occulter.

Dès les années 90, suite à des campagnes de dénigrement bien orchestrées - et malheureusement toujours à l’œuvre - la vie de nombreuses personnes de confession musulmane, a basculé dans l’horreur. Pour sa grande infortune et celle de sa famille, Youssef Nada, un ingénieur et banquier italien d’origine égyptienne, a été l’une d’elles. .../...

Lire la suite en ligne : >>> www.silviacattori.net