Bousillez la Planète II !

17/05/2010

Le pire arrive, à marche forcées, semble-t-il.

Le tube au fond du Golfe semble arroserait bien plus que ne l’avouaient les commerçants BP. Etonnant, non ?...

Il faut sans doute multipler par 12 - vous avez bien lu ! - la quantité de brut rejetée d’après Bloomberg, qui explique que, d’après BP et les gardes-côtes, une fuite bien plus forte est sans doute à venir. Fuite qu’une valve encore partiellement fermée ou quelque chose coincé dans le tuyau d’où s’échappe le brut dans la pipe contient à un niveau plus faible - si on accepte les chiffres officiels de BP à propos du niveau de fuite actuel - pour le moment.

Au moins 60000 gallons par heure s’échapperaient donc bientôt, si ce n’est déjà, du trou sous 1500 m d’eau. A peu près 222000 litres.

On est bien au-delà d’une simple marée noire, même appelée "Torrey Canyon" Celle-ci demeurait une sorte de standart supérieur, dans l’échelle des catastrophes, avec 115000 litres, qui s’étaient déversés, en partie seulement, sur les côtes françaises.