ThuillItélé formatera l’info publique

Le nouveau directeur de l’info, bombardé par le nouveau cacique de France Télévisions, Rémy Pflinlim, s’appelle Thierry Thuillier.

Il semble être le meilleur pour le job, incontestablement. Même si son esprit de service public ne s’est pas réellement épanoui dès le début de son éminente carrière. Il passa 5 ans comme pigiste sur TF1, ce qui pourrait paraître un tantinet rédhibitoire pour certains esprits chagrins. Et ça l’est. Fermez le ban.

Non, attendez !...Ce héros au regard si doux a présenté longuement « Un oeil sur la planète », magazine de France 2, qui permet de savoir combien il y a de pays où la télévision peut tourner sans crotter un cadrage et réaliser que même si l’Allemagne arrive en finale c’est toujours l’économie de marché qui gagne à la fin.

Thuillier s’est aussi occupé d’enquêtes, sur le service public. Preuve qu’il en redemandait. Du service public.

Sur France 2, « Complément d’enquête ». Un magazine dont la qualité des décors impressionne toujours. Laissez-moi au moins citer l’inoubliable fauteuil inversé et les lunettes de l’animateur, le tout signé évidemment Donald Karouel. Et « Mots croisés » ! Ah, « Mots croisés » !... « Mots croisés » du tout-terrain Calvi, l’homme qui a fait plus pour l’ultra-libéralisme en France que Freud pour la psychanalyse.

Ce n’est pas tout, Thuillier s’est aussi largement investi dans « Envoyé spécial » Cruciaux reportages sur les vacances de rêve, les objets-souvenirs, le tango ou le système D, qui prouvent combien un directeur en panne d’inspiration trouvera toujours un soutien dans ses rêves ou ses objets transitionnels.

A l’insu de son plein gré, Thuillier avait sauté sur le poste de directeur de l’info à I-télé, il y a deux ans de ça. Une chaînette du groupe Canal+ , dont la ligne éditoriale en matière d’info est très ferme. Il n’est pas quetion de changer la police de caractère utilisée par l’Elysée avant la diffusion des communiqués à l’antenne.

On peut donc affirmer sans se tromper que le nouveau directeur de l’information de France Télévisions possède une expérience considérable pour faire vivre le service public, l’exception culturelle et citoyenne de notre pays, pour une info véritable, un réel « parler-vrai » qui soit publiquement prêt à accepter de faire de l’infomercial pour les pouvoirs, mais en faisant payer la note par ceux qui croient encore à l’Information.

Dégat collatéral, Arlette Chabot est partie, remplacée donc par Thuillier. Nous allons regretter cette merveilleuse machine à couper tout ou partie des interventions anti-sarkozystes en plateaux-télé, mais peut-être moins que le locataire de l’Elysée qui ne l’a proprement éjectée que pour le bien d’une information au service du citoyen.