Alors que l’instance onusienne déplore l’attaque marocaine Madrid appelle à l’intervention du Conseil de sécurité

Par : Merzak Tigrine

La sanglante intervention des forces armées marocaines contre les Sahraouis du camp de Gdeim-Izik à al-Ayoune, devenue un sujet de préoccupation de la communauté internationale, a fait réagir de nombreuses instances et capitales, dont Madrid qui a appelé l’organe exécutif de l’ONU à intervenir.

Alors que la situation sur le terrain est encore floue, car Rabat a verrouillé le passage vers al-Ayoune en empêchant tous les médias ou observateurs désireux de s’y rendre, notamment les journalistes espagnols et le député français Jean-Paul Lecocq refoulés de l’aéroport de Casablanca, l’ONU s’est saisie du dossier d’autant plus que cette agression des forces marocaines contre les civils sahraouis a coïncidé avec le nouveau round de discussions informelles entre le Maroc et le Front Polisario.
Mais avant même que l’instance onusienne ne réagisse, la ministre .../...

Lire la suite en ligne : >>> liberte-algérie.com