DSK et le FMI imposent la semaine de 60 heures aux Roumains

La législation du travail en Roumanie est sur le point de basculer en faveur des employeurs, à la demande du FMI (Dominique Strauss-Kahn) et de la pression des multinationales. Les employés pourraient travailler 10-12 heures par jour, et les licenciements seront facilitée.
A la demande du Fonds monétaire international” (FMI) un texte faisant passer la semaine de travail de 40 à 60 heures, et assouplissant les procédures de licenciement. Ces mesures vont à l’encontre de la directive européenne qui limite le temps de travail à 48 heures par semaine. La Roumanie, tout comme le Royaume-Uni, “pourrait disposer d’une dérogation [opt-out] permettant à une personne de travailler 60 heures par semaine, mais pas plus de six mois” d’affilée par an, affirme le journal. le pays se retrouve pris par les exigences du FMI au sujet de cette loi.
Le 19 novembre à Francfort, DSK fait plusieurs propositions « Les citoyens européens ne sont pas à leur plein potentiel ». il souhaite le lancement « d’une initiative pour un marché du travail unique au niveau européen. Ceci se traduirait par l’harmonisation des fiscalités du travail, des prestations sociales et des législations pour la protection de l’emploi »
Mais le FMI de DSK va encore plus loin. Il pointe qu’« en France, le marché du travail et le marché des produits se caractérisent par d’importantes restrictions ».
Et il appelle : « réduire la dualité entre les CDD et les CDI » et poursuite de « la modération du salaire minimum (SMIC) ».
Le rapport que le FMI a publié le 15 juin dernier sur la France.
Le meilleur premier ministre que la France puisse avoir déverse sa potion toxique.
« La maîtrise des dépenses sociales est cruciale. Les mesures de rigueur, notamment la poursuite de la réduction des effectifs des fonctionnaires (avec le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux)… permettront de maîtriser la hausse des dépenses des administrations publiques ».
Le FMI indique aussi que « la réforme des retraites et du système de santé doivent constituer la pierre angulaire de la stratégie budgétaire de moyen terme »
La potion actuellement appliqué à la Grece.
Salaires gelés jusqu’en 2014.
Primes du 13e et 14e mois (Noël et Pâques)
Baisse des investissements publics de 1,5 milliard €.
Taux de TVA, passé en mars de 19 à 21, relevé à 23%.
Mise en place d’un nouveau salaire minimum applicable aux jeunes et aux chômeurs de longue durée.
Réduction du nombre de départs anticipés à la retraite, avec comme objectif d’interdire ces départs avant 60 ans.
Libéralisation des marchés des transports et de l’énergie.etc....

Les sondages nous indiquent que 65 % des Français plébiscitent DSK ? Il serait donc, selon les sondages, le meilleur candidat de la gauche et même le meilleur 1er ministre que la France puisse avoir !!!!

Lire la suite en ligne : >>> Bellaciao