Guillaume Soro, un lionceau sans repères

Tel un cheval de courses, Guillaume Soro, 38 ans, premier ministre de l’un des deux présidents proclamés de la Côte-d’Ivoire, change constamment de ligne dans le dernier tournant. Et ce, dans des allures douteuses. A Vincennes –le temple du trot -, il subirait tout le temps les foudres de la disqualification. Miser sur Guillaume Soro comme base au Couplé gagnant, c’est dilapider son énergie et son argent pour rien. Immaturité, amateurisme ou manque de stratégie ?

Dans une tribune, Nous sommes tous des Ivoiriens, le Gabonais Bruno Ben Moubamba compare Guillaume Soro à Joseph Mobutu en 1961, « attendant l’heure propice… » pour régner. Erreur de jugement. En 1961, le futur léopard ne se mêla pas de l’affrontement Kasa-Vubu-Lumumba. Bien au contraire, il se tint à l’écart. Guillaume Soro, lui, a pris parti pour Alassane Ouattara, aussitôt .../...

Lire la suite en ligne : >>> afrik.com