Urgent : démission de trois ministres du gouvernement tunisien de transition

Nouveau rebondissement en Tunisie : trois ministres représentants l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT) démissionnent (Emploi, formation, transport). La centrale syndicale refuse de reconnaître le gouvernement de transition au motif qu’il comprend six ministres du RCD, qui fut le parti du président Ben Ali en fuite durant 23 ans, rapportent les correspondants de presse de plusieurs médias présents sur place.

L’UGTT se fait ainsi l’écho de la rue. Des manifestations ont eu lieu dans la matinée de mardi dans les grandes villes du pays, et notamment à Tunis, qui ont été sévèrement réprimées.

Interviewé mardi matin sur la radio Europe 1, le premier ministre, Mohamed Ghannouchi a justifié la composition de son gouvernement en invoquant l’intégrité et la compétence des ministres maintenus.

Ce maintien pourrait être en réalité le reflet des rapports de force internes au régime, et notamment d’un probable alliance entre une fraction du RCD et l’armée qui a à l’évidence joué un rôle décisif dans le départ de Ben Ali.

Lire la suite en ligne : >>> mediterranee.com