Egypte. Gamal Moubarak aurait quitté l’Egypte pour se réfugier à Londres selon The Guardian

Assistons-nous à une révolte tunisienne bis, mais cette fois en Égypte ?

15 000 personnes ont investi les rues du Caire hier pour réclamer le départ du président Moubarak, qui est au pouvoir depuis 30 ans. Trois personnes sont mortes dans les manifestations, dont un policier. D’autres villes d’Egypte semblent s’agiter. Le mot d’ordre, est : “Moubarak dégage “. C’est ce que les tunisiens ont exigé de leur président. Après un mois d’émeutes, ils ont réussi à faire fuir le dictateur Ben Ali, qui est réfugié actuellement en Arabie saoudite. Des membres de sa familles sont partis se cacher au Québec, au Canada.

Selon The Guardian, qui cite Akhbar al-Arab, Gamal Moubarak, le fils ainé du président égyptien qui était pressenti pour succéder à son père à la tête de l’Etat, aurait quitté l’Égypte avec sa femme pour aller se réfugier à Londres.

L’information a été démentie par le consulat égyptien de Grande-Bretagne, précise le journal britannique qui ajoute que le ministère de l’intérieur britannique s’est refusé à tout commentaire.

Par ailleurs, des folles rumeurs circulent sur Facebook et parlent le décès du Raïs qui aurait succombé à une attaque cardiaque. Ce qui aurait poussé son fils Gamal à quitter le pays dans la précipitation.

Lire la suite en ligne : >>> Algérie-Focus