Quand Plantu reçoit une dotation d’une dictature.

Il existe un pays, que Plantu aime bien (vous allez voir) et auquel l’ONU reproche de flirter avec les joyeusetés suivantes (liste non exhaustive) : discrimination raciale, lapidation, flagellation, torture, absence de loi contre la violence faite aux femmes au foyer et leur séquestration, coups de fouet pour « relations sexuelles illicites » ou consommation d’alcool, arrestations, sévices et exploitation sexuelle des enfants, vente et prostitution des enfants, oeuvres pornographiques mettant en scène des enfants, migrants humiliés, insultés, brutalisés par la police, placés en centre de rétention « simplement en raison de leur statut de migrants. », traite d’êtres humains.

Ce pays n’est pas Cuba, où rien de tout cela n’existe, sinon Plantu se serait fâché tout jaune, mais le Qatar. Les informations ci-dessous sont extraites d’un rapport de l’ONU, Conseil des droits de l’homme, Groupe de travail sur l’Examen périodique universel, Septième session, Genève, 8-19 février 2010. Elles figurent dans une compilation établie par le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, conformément au paragraphe 15 b) de l’annexe à la résolution 5/1 du Conseil des droits de l’homme. http://fr.alkarama.org/index.php?op...

Lire la suite en ligne : >>> LGS