Le faux pas diplomatique de BHL

Reçu le 2 juin à Jérusalem par Benjamin Netanyahou, Bernard-Henri Lévy, - qui affirmait être porteur d’un "message verbal" du Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne -, avait indiqué au premier ministre israélien que le futur régime libyen aurait "le souci de la justice pour les Palestiniens et de la sécurité pour Israël" et qu’il entretiendrait des "relations normales" avec l’Etat hébreu.

Il a été fermement démenti deux jours plus tard par le président du CNT.

Après avoir rappelé que son organisation était membre de la Ligue arabe, Moustapha Abdeljalil a nié avoir chargé BHL de transmettre un message à Netanyahou et affirmé qu’il ne lui avait jamais fait part de son intention d’établir des relations avec Israël.

Lire la suite en ligne : >>> Nouvel Obs

2 commentaires
  • Le faux pas diplomatique de BHL 26 juin 2011 16:30, par Boughmiga

    Oxydant à bout portant
    Merci, occident, pour tes bombes pour ton plomb,
    Merci, occident, pour tes missiles et avions,
    Merci, mauser, Merci Nobel Merci Molotov,
    Merci Dassault, Thompson, Kalachnikov,
    Merci à l’orient pour ses mines personnelles,
    Merci aux Balkans, pour les balles réelles,
    Merci aux Western pour le Magnum et Bazooka,
    Merci aux Romains, pour leur colt Beretta,
    Merci, à tous, pour ces cadeaux couteux,
    A prix d’or achetés, par des leaders douteux,
    Qui sans remords ni la moindre hésitation,
    Tirent dans le tas à bout portant,
    Dans les têtes, entre les yeux des enfants,
    Dans les cortèges des prières, dans les cortèges des fêtes,
    Sur les robes rouges et blanches des fillettes,
    Sur la vie, dans toutes ses formes parfaites.
    Merci pour ces cadeaux, occident civilisé,
    Merci encore, pour tes dictateurs infiltrés,
    Merci pour tes plans, pour tes agendas macabres,
    Pour ton cynisme assassin enveloppé de palabres.
    Ainsi, en Lybie, où des enfants meurent toujours,
    Tes cadeaux sont performants dans les mains des tueurs,
    Et comme par hasard, les dictateurs sont vos alliés,
    Et les armes constituent votre cadeau empoisonné,
    Seuls les peuples partout subissent les génocides,
    Sous couvert d’un roi, un leader ou un guide,
    Commandité d’en haut par un capital cupide,
    Ayant une main forte, décisive et rapide,
    Pour garder le débit des richesses minières,
    En rivière couler vers sa propre embouchure.
    Gardez vos cadeaux Messieurs, gardez vos dictateurs,
    Nos peuples veulent désormais, s’affranchir de la peur,
    Résister par la paix, la sagesse et l’amour,
    Dompté la liberté et la chevaucher pour toujours.

    Lihidheb mohsen éco artiste 15.06.2011
    Mémoire de la mer et de l’homme Zarzis
    http://azizi-bouazizi.skyrock.com

  • Le faux pas diplomatique de BHL 3 juillet 2011 12:43, par aradia

    IL est URGENT de Virer ce mec de France en lui confisquant ses papiers
    BASTA l’ISRAELIEN !
    VIVE LA PALESTINE LIBEREE !
    VIVE NOUS !

 
 
Les derniers articles