David Douillet ou le grand foutage de gueule

Alors décidément, plus c’est gros, plus ça passe ! Sarkozy ne sait plus quoi inventer : un secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères chargé des Français de l’étranger ! On ne fait même plus semblant que ça serve à quelque chose. En quoi les Français de l’étranger, qui disposent de leur ambassade et de leur consulat tant que de besoin, nécessitent-ils la création d’un secrétariat d’Etat pour s’occuper d’eux ? Ce parfait foutage de gueule n’a qu’un motif : les Français de l’étranger vont désormais élire des députés, par la volonté du prince et pour servir son intérêt personnel – et ceux des futurs planqués de cette élection. Le Monde explique avec concision les tenants et aboutissants de cette innovation : « A un an d’élections législatives redoutées par l’UMP, l’électorat des expatriés, qui vote globalement plutôt à droite, a suscité l’intérêt de plusieurs barons de la majorité présidentielle à la recherche d’un mandat gagnable pour assurer l’après-2012″. En plus, comme le précise Marianne, « l’élection des 11 nouveaux députés français de l’étranger coûterait près de 15 millions d’euros ! Dix fois plus cher qu’un député métropolitain. Pas de quoi angoisser la majorité qui s’offre la garantie

Lire la suite en ligne : >>> Plume de presse

1 commentaire