A Propos d’allégeance aux armes

L’UMP veut que les Français fassent « allégeance aux armes »

Ce n’est pas tant "l’allégeance" qui fait un peu provocateur. il n’est pas mauvais en soi que le français soit fier de son pays et le dise ! Si et seulement si, ce pays existe encore. mais nous savons fort bien que l’état, à l’intérieur de l’Europe n’existe pratiquement plus. Cette main mise de l’Europe sur l’état, nous ne l’avons pas voulu, nous les français, nous les Hollandais, nous les Irlandais... Mais on nous l’a imposé par traité de Lisbonne interposé. A présent que cet état de fait, existe en dehors de notre volonté démocratique, il faudrait aussi faire allégeance, non plus à l’état, mais aux "armes".
- Question, que sont exactement les armes de la France ? Sans la démocratie qui est censée la contrôler, elle ne sont plus qu’une bande de mercenaires au service du capital international et de ses suppôts, CIA, MI6, FMI, OTAN. ONU.

En outre elle permet de considérer tout français qui se révolterait contre l’armée pour les actes innommables et bas de torture, d’ingérence dans les affaires interne d’un autre pays ou quoi que ce soit d’autre...de se retrouver de facto en état de parjure et par là même, condamnable !

Cette idée est par essence ignoble et conduit à l’ignominie pure et simple. En souvenir des illustre généraux et leur sbires puant : Aussaresses, Massu et autres sabreur de bas étage rappelons nous ce que peuvent faire les glorieux porteurs d’uniforme (voir seulement la Libye et la Cote d’Ivoire pour les plus récent) lorsque ils sont au service de ce qui n’est plus l’état démocratique.

Rudolph

1 commentaire
  • A Propos d’allégeance aux armes 25 septembre 2011 14:20, par Libre Plume

    @ Rudolph
    C’est tout à fait ça. Qui est allé cherché cette idée dangereuse !
    Promettre de respecter les valeurs de la République, ok, mais le drapeau ?
    Et vous avez raison, ça peut aller très loin.
    La droite dure s’éclate en ce moment. Elle continue à distiller une peur diffuse de tout, sur tout pour mieux dominer.
    Vivement les élections présidentielles que ces idéologies populistes soient éjectées.