Sarkozy veut interdire les sites de streaming dans une Hadopi 3

Après le "peer to peer", le Président veut maintenant s’attaquer au streaming, "si la technologie le permet".

Nicolas Sarkozy pourrait bien donner un élargissement au cadre juridique de l’Hadopi. Le Président s’est dit prêt à défendre une évolution de la loi contre le piratage, en s’attaquant cette fois-ci au streaming.

Pour rappel, cette pratique consiste à la lire un flux vidéo et/ou audio sur Internet. Certains sites utilisent cette technologie pour proposer des films ou des séries TV.

"J’ai bien conscience que la technologie évolue", a déclaré aujourd’hui le Président lors d’un discours en Avignon. "Ce qui compte, c’est de protéger le droit d’auteur. Si la technologie permet une nouvelle évolution [d’Hadopi], alors on adaptera la législation"

Nicolas Sarkozy en a profité pour se réjouir des résultats de la loi Hadopi, né en 2009. Selon lui, le piratage en "peer to peer" a reculé de 35% (ndlr : chiffres invérifiables), précisant avoir inspiré d’autres pays dans le monde, "comme la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud", indique Le Figaro.

Revenant sur le streaming, le chef de l’Etat a déclaré : "Sur les sites de streaming, l’idéologie du partage c’est l’idéologie de l’argent : je vole d’un côté, je vends de l’autre".

Lire la suite en ligne : >>> Le Post