L’I.E.P Lyon ferme les locaux qui devaient acceuillir la conférence « Israël : un Etat d’Apartheid ? »

Génération Palestine Lyon, le Collectif 69 Palestine, le CCRASS (Collectif Critique de Réflexion et d’Actions Sociales et Solidaires) et l’L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) COMMUNIQUE _ Nous apprenons avec indignation à l’instant que l’I.E.P Lyon ferme les locaux qui devaient acceuillir la conférence « Israël : un Etat d’Apartheid ? » ce vendredi 2 mai à 18 h 00 !

EST-IL POSSIBLE DE CRITIQUER L’ÉTAT D’ISRAËL EN MILIEU UNIVERSITAIRE FRANÇAIS ?

I.E.P Lyon a fermé suite à des menaces reçues. (nous n’avons pas plus de précisions actuellement).
Cette censure à l’I.E.P Lyon fait suite à la fermeture de Paris 8, aux refus de l’ENS et de l’EHESS d’autoriser la tenue de débats sur la question de la Palestine.

Il est absolument incroyable que l’on ne puisse tenir cette conférence dans les locaux de l’Institut d’études politiques ! Rappelons qu’un intervenant universitaire d’Afrique du Sud Mbuyiseni Quentin Ndlozi et Wasseem Ghantous, Palestinien de Haïfa se proposaient d’étudier les parallèles entre l’apartheid en Afrique du Sud dans les années 1960-1990 et l’apartheid entre Israël et la Palestine aujourd’hui. La conférence devait également évoquer la campagne pour le « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » à l’égard d’Israël, lancée à l’appel de la société civile palestinienne en 2005

Nous posons les question suivantes : est-il possible de critiquer l’état d’Israël en milieu universitaire français ?

Une telle rage devant la notion d’apartheid appliquée à Israël n’est-elle pas révélatrice d’une vérité ?