Contrôleurs aériens et contrôleurs du droit de grève

Sans doute les contrôleurs aériens ne sont-ils pas les plus misérables des salariés. Et il existe sûrement des causes plus urgentes à défendre. Mais il s’agit de salariés qui résistent à une mobilité forcée, décidée sans négociations. Enquêter sur leurs conditions de travail et sur les mesures qu’on leur impose est manifestement une tâche trop lourde pour quelques préposés à l’investigation. Toute grève, quels qu’en soient les motifs, est désormais l’occasion de mener compagne contre le droit de grève. Des fantassins du journalisme, déployés sur plusieurs lignes, s’en sont chargés.

Lire la suite en ligne : >>> lire la suite sur le site d’Acrimed

 
 
Les derniers articles