AZF et le nouveau terrorisme

Et voici un nouveau groupe...non pas un groupe de musique, mais un groupe "terroriste". AZF de son nom. Selon les renseignements français, ce groupe néophytes n’a aucun passé et le sigle ne signifie rien. s’il y a un rapport avec l’explosion de Toulouse, la comparaison est cynique.

Un groupe dénommé AZF a donc mis en garde le gouvernement français. Le groupe "terroriste" demande une rançon de 4 millions de dollars et d’1 millions d’Euro. Sarkozy prend la menace très au sérieux. En effet, une dizaine de bombe ont été placées sur le réseau SNCF. AZF, pour affirmer sa motivation, a laissé une bombe découverte afin que les experts vérifient. La menace est donc bien réelle. Une explosion peut se produire n’importe où sur les 32000 kilomètres du réseau SNCF.

Enfin de l’action dans l’actualité française !!

Les paranoiaques diront que tout ceci est un bluff pour donner du piment à l’actualité française. Le tapage médiatique sur le sujet s’annonce déjà fort. Et il est vrai que cet actualité va donner un coup de pouce dans les ventes des quotidiens français. Quand un problème touche directement les citoyens français, notamment les transport en commun, le sujet intéresse fortement.

Prise d’otage médiatique

AZF, bien que nouveau dans le monde du terrorisme, a su capter l’attention des médias. En effet, le groupe a su se faire entendre et prendre la une du vingt heure et surement la une des journaux le lendemain. Le procédé est connu, plus les médias en parle, plus les gens sont informés et plus la pression est forte sur l’état. Que cela soit une mode, un canular ou un groupe "professionnel", la courbe de l’actualité française est en hausse et les français perturbés juste avant les élections régionales...

F.Alani

Lire la suite en ligne : >>> A lire aussi sur l’Huma