la surenchère

Lundi 22 mars 2004.

Quel monde sommes-nous en train de léguer à nos enfants ?
Toute l’année, nous essayons d’éduquer un tant soit peu nos enfants en leurs faisant comprendre que la vie est faite de compromis et qu’on ne peut avoir de jugement définitif sur personne. Parallèlement, dans le monde des adultes, l’information nous rappelle systématiquement que nous sommes de mauvais parents en inculquant des préceptes ineptes. Ce matin, dans une région qui n’avait pas besoin de cela, on apprend qu’un attentat légal a eu lieu en Palestine. Certes, le cheikh Yassin n’avait rien d’un enfant de choeur, ni d’un homme de paix mais, il me semble que pour pouvoir négocier quelque chose, il faut d’abord avoir quelqu’un sous la main et ce n’est pas en tuant les personnes d’influence qu’Israël et la Palestine s’en sortiront. Remarquez, la question qu’on doit réellement se poser est de savoir si l’un ou l’autre veulent vraiment s’en sortir et aboutir à un compromis qui satisferait les uns et les autres. On peut avoir des doutes. Messieurs les décideurs, pouvez-vous une fois de temps en temps vous exprimer sincèrement (je sais, l’espoir fait vivre) et dire clairement que ce que vous voulez, c’est la guerre, que vous n’entreprendrez aucun processus de paix, que le monde n’est qu’une arène ou les théories de Darwin sont paroles d’évangiles et que la survie est l’apanage du plus fort. Au moins, les choses seront claires, nous ne danserons plus d’un pied sur l’autre, indécis, afin de savoir quoi faire.
Pour ma part, c’est lumineux, nous vivons dans un monde dont les éminences grises ne veulent qu’une seule chose, le contrôle absolu en utilisant la peur et tout ce qu’il y a de pire en l’homme pour parvenir à leurs fins. Sharon savait qu’en éxécutant Yassin, il allait gravir un échelon dans LA GUERRE qui se joue au proche-orient et savait pertinement qu’il aurait maintenant à dos les voisins arabes plus modérés. Maintenant, un peu de courage, allez-y, déclenchez une attaque militaire en règle contre la Palestine, allez envahir l’Egypte, sans oublier le Liban, la Syrie, la Jordanie... Non, bien sur que non ! Mr Sharon, vous attendrez que la pression terroriste soit telle en Palestine que vous aurez tout loisir d’intervenir où bon vous semble et, allez, rêvez un peu, avec un mandat de l’ONU.
Mrs Darwin-Sharon-Bush, je ne veux pas de votre monde où la loi est celle du plus riche, je veux un monde dans lequel mes enfants seront des héritiers, pas des survivants(malheureusement, cette citation n’est pas de moi).

Je ne vous salue pas.
aragorn