Le CRIF promu gendarme du Net ?

L’Etat peut-il déléguer certaines de ses attributions à des associations communautaires, fut-ce au nom de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ?

En compte-rendu du troisième comité interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, le site du premier ministre annonce ce jour un partenariat renforcé entre le ministère de l’intérieur et le Conseil représentatif des Institutions Juives de France dans la lutte contre les contenus racistes et antisémites sur la toile (1).

Ce partenariat devrait notamment prendre la forme d’« une liaison Internet directe entre le CRIF, les fournisseurs d’accès et l’Office Central de Lutte contre la Criminalité sur Internet ... pour permettre le signalement immédiat des sites racistes et antisémites et le déclenchement des investigations policières. »

Lire la suite en ligne : >>> la suite sur communautarisme.net