Israël organise la famine dans la bande de Gaza

L’UNRWA, agence onusienne de secours aux réfugiés de Palestine, a annoncé le 1er avril 2004 qu’elle suspend son aide alimentaire dans la bande de Gaza. Les restrictions de circulation imposées par Israël l’empêchent d’acheminer les 250 tonnes de nourriture délivrées habituellement chaque jour et dont dépendent directement 600 000 personnes. Alors qu’en 2000, 7.6 % des enfants de moins de cinq ans souffraient de malnutrition, ils sont aujourd’hui plus de 22 % dans ce cas. À Gaza, la malnutrition a atteint, en 2003, un niveau comparable à celui des pays pauvres d’Afrique subsaharienne. En octobre 2003, le rapporteur spécial de l’ONU, Jean Ziegler, signalait l’imminence d’une catastrophe humanitaire imputable au bouclage des territoires par les forces d’occupation israéliennes. Le Haut Commissaire de l’UNRWA craint « que l’on n’assiste pour la première fois en deux générations à une réelle famine. » (sources : ONU, Rapport Ziegler)

Lire la suite en ligne : >>> A lire sur le Réseau Voltaire