Des militants d’ATTAC tentés par les urnes

Des membres de l’association altermondialiste ont décidé de se lancer dans la course aux européennes, affichant la volonté de se distinguer de toute formation politique.

La situation est carrément surréaliste. Hier matin, à la maison de l’Amérique latine à Paris, un petit collectif présente la liste " 100 % altermondialistes pour une Europe sociale ", montée dans la clandestinité ces dernières semaines en vue des prochaines élections européennes. Dans la salle, il y a foule : une flopée de journalistes occupent les premiers rangs, des militants de toutes les couleurs de la gauche associative, syndicale ou politique, venus s’informer ou, pour certains dirigeants d’ATTAC, contester vertement l’initiative (lire ci-contre), s’installent au fond. À la table, Marc Le Glatin, porte-parole de ces listes, homme de théâtre et animateur d’ATTAC culture ; Christophe Ventura, jeune permanent d’ATTAC depuis sa création, chargé des relations internationales de l’association et bras droit de Bernard Cassen ; Gérard Lalot, ex-président du groupe communiste au conseil régional de Picardie, simple adhérent d’ATTAC et ami de Jacques Nikonoff ; et Dominique Mourlane, militant dans l’Ariège et membre du conseil d’administration d’ATTAC.

Lire la suite en ligne : >>> A lire sur l’Humanité