Le « jeu » devenu compétition sans merci

Albert JACQUART s’attaque là à une forteresse adulée et crainte à la fois en mettant sa plume au service de la destruction du mythe olympique.

Biologiste, généticien, Albert Jacquard n’énonce pas, il argumente avec rigueur et conviction.

Il part des sources de l’olympisme pour terminer par un réquisitoire contre la pratique actuelle en comparant l’existant à l’idéologie des promoteurs de la fin du 19ème siècle.

Alors qu’il s’agissait pour Pierre de Coubertin de construire un homme nouveau et de permettre de développer l’amitié entre les hommes, aujourd’hui si la compétition en général et les jeux olympiques font oublier pour un temps les misères du monde, ils entretiennent un climat d’opposition, voire de haine entre des peuples qui s’affrontent par athlètes ou équipes interposés...

Ce livre, écrit après la défaite de « la France » lors de l’Euro 2004 aurait pu être illustré par quelques manchettes journalistiques montrant des champions nationaux devenus des moins que rien... Dans les principes de la compétition et dans la mémoire collective on a très vite glissé du « l’important c’est de participer » au : tout pour gagner !

Lire la suite en ligne : >>> Marseille Solidaire