Dassault contre les écoles de journalisme. Le Pen aussi

" J’espère que vous allez cesser de former des journalistes de gauche ! " aurait lancé Serge Dassault, nouveau patron de la Socpresse (70 titres), à des responsables du Centre de Formation des Journalistes (CFJ), rue du Louvre à Paris (Le Nouvel Observateur, 30 sept. 04) [1].

Coïncidence ? Jean-Marie Le Pen, dans les six pages que la revue Médias [2] (n°2, sept. 04) lui offre complaisamment, répond à la question " Que pensez-vous des journalistes ? " :

" Le problème, ce sont les écoles de journalisme. Elles sont marxistes, pour ne pas dire extrêmistes. Prenons l’école de journalisme de la rue du Louvre, par exemple. Là-bas, le Parti communiste c’est l’extrême droite. Il y a toute la gamme des autres extrêmismes : maoïstes, trotskistes, de différentes couleurs d’ailleurs. Alors il faut un certain temps au journaliste qui sort de cette école pour s’adapter à la réalité des choses et juger par lui-même. "

Lire la suite en ligne : >>> ACRIMED