L’Italie et la Suisse ont fait saisir des serveurs Indymedia

Le 8 octobre 2004, Indymedia a appris que la demande de saisir des serveurs Indymedia hébergés par une société américaine au Royaume-Uni provenait d’autorités publiques en Italie et en Suisse. Plus de 20 sites Indymedia, plusieurs streamings radio Internet et d’autres projets étaient hébergés sur les serveurs. Ils ont été mis hors ligne le 7 octobre après que Rackspace, Inc., un des hébergeurs web d’Indymedia, a reçu une injonction en ce sens.

Indymedia ignore toujours les raisons de l’injonction et qui détient actuellement les serveurs. Selon des dépêches d’une agence de presse italienne et une interview de l’Agence France-Presse (AFP) avec Joe Parris, porte-parole du FBI, le FBI a agi à la demande de l’Italie et de la Suisse. « Ce n’est pas une opération du FBI, » a déclaré Parris à l’AFP. « L’assignation était pour le compte d’un pays tiers, via un traité d’assistance légale. » (1)

Le 8 octobre, Rackspace a publié un communiqué indiquant qu’ils avaient remis les serveurs suite à une injonction relevant du Mutual Legal Assistance Treaty (traité d’assistance légale mutuelle). Ce traité établit des procédures d’assistance mutuelle entre pays pour des enquêtes relatives à des faits de terrorisme international, de kidnapping et de blanchiment d’argent. Le tribunal interdit à Rackspace tout autre commentaire à ce sujet. (2)

Lire la suite en ligne : >>> Indymedia.be