RALPH NADER, Le candidat qui dérange

« Never doubt that a small group of toughtful, commited citizens can change the world ; indeed, it’s the only thing that ever has. » Margaret Mead (citée par votenader.org)

Pour la troisième fois, Ralph Nader est candidat à la présidentielle américaine. Cette fois encore, il subit le black-out des medias officiels, non seulement américains mais de tous les pays occidentaux, qui soutiennent systématiquement les candidats démocrates, dont le bilan n’est guère plus brillant que celui des Républicains. En effet, les deux « grands » partis, qui représentent les mêmes intérêts, celui des grosses multinationales, mènent traditionnellement des politiques similaires. Ainsi, William Clinton (1992-2000) a durci l’embargo meurtrier contre l’Irak décrété par Bush senior, et n’a jamais cessé de bombarder ce pays pendant ses deux mandats. Sous un masque de négociateur impartial, il a constamment soutenu Israël et s’est joué des Palestiniens.

Dans tous les domaines (politique extérieure, justice sociale, santé, environnement, énergie, droits des minorités... le programme de Ralph Nader est aux antipodes de celui des deux grands partis. Rare homme politique à s’être prononcé contre l’agression militaire en l’Iraq, il demande le retrait rapide des troupes d’occupation et le retour à la souveraineté du pays.

Cette année, M. Nader doit affronter une violente campagne de dénigrement et d’intimidation sans précédent de la part des « Démocrates » et d’une partie des leaders du mouvement anti-guerre qui, désireux de se débarrasser de Bush à tout prix, appellent à voter pour John Kerry comme « un moindre mal ». Si cet appel est suivi, cela ruinera cinq années de mobilisation grandissante depuis la naissance du mouvement altermondialiste en 1999 à Seattle, jusqu’au mouvement qui a rassemblé des millions de personnes dans le monde l’année dernière contre la prétendue « guerre contre le terrorisme », et qui exige aujourd’hui la fin de l’occupation.

Lire la suite en ligne : >>> Arabesques

 
 
Les derniers articles