Campagne états-uno-israélienne d’assassinat des scientifiques irakiens

Un séminaire qui s’est tenu récemment au Caire a permis d’établir que plus de 310 scientifiques ont été assassinés en Irak depuis l’invasion du pays par la Coalition. Ils auraient été les victimes d’une campagne systématique conjointe israélo-états-unienne visant à liquider les intellectuels travaillant dans le domaine de la recherche appliquée, activité perçue comme une menace pour Israël. L’ambassadeur irakien au Caire, Ahmad al-Iraqi, avait d’ailleurs accusé Israël d’avoir dépêché dans ce but une unité de commandos immédiatement après l’invasion. Par ailleurs, le Centre Al Ahram estime qu’environ 17 000 scientifiques irakiens travaillant dans divers domaines ont fui le pays depuis l’invasion, privant non seulement la résistance d’un soutien hypothétique, mais surtout le pays tout entier de précieuses ressources intellectuelles pour l’avenir. La résistance irakienne affirme pour sa part avoir abattu au moins 20 tueurs du Mossad présents sur le territoire irakien lors de la semaine passée. (Photo : la salle de lecture du département des sciences de l’université de Bassorah, après les pillages en juin 2003. Source : Jean-Marie Arnoult.)

Lire la suite en ligne : >>> Réseau Voltaire