Prix du gaz naturel : le juste prix !

Depuis le 15 novembre 2004, une nouvelle hausse est appliquée pour les particuliers : De 17,5% à 13,5 puis à 8,2, l’augmentation décidée par Bercy se solde finalement à 3,8%. Le nouveau président, JF CIRELLI devra faire contre mauvaise fortune bon cœur. Alors que JP RAFFARIN avait consenti une hausse de 8,2%, il a cédé à Nicolas SARKOZY, qui avait jugé extravagant le chiffre annoncé.

Nicolas avait pourtant mis le feu en privatisant EDF et GDF ; le fondement de ces hausses, c’est bien la course au profit (le but de toute entreprise privée). Le futur ancien ministre de l’économie en a été le starter.

Une petite augmentation pour commencer car si le pire a été évitée, cette décision est loin de faire l’unanimité.

A la CGT tout d’abord, nous considèrons, sur la base des résultats 2003, qu’il est possible d’opérer une baisse des tarifs régulés de l’ordre de 15%. Il ne faut pas oublier les différentes augmentations successives entre 2000 et 2003 qui ont conduit à une hausse totale de 35%. Même si une baisse inégale a été opérée depuis (-3% pour les particuliers, -11% pour les gros consommateurs, -8% en moyenne), la diminution des prix d’importation n’a pas été restituée aux usagers en 2002 et 2003. Cela a permis à l’entreprise GDF d’afficher en France un doublement de ses résultats nets entre 1999 et 2003.

Alain de la Loire

Lire la suite en ligne : >>> EDF-GDF-Loire-CGT