Pouvait-on éviter les morts du tsunami ?

Oui, disent les scientifiques. En plaçant, comme ils l’avaient demandé, deux ‘tsuna-mètres’ (bouées dotées de sismographes) pour mesurer l’impact des tremblements de terre. Les risques de l’Océan Indien étaient connus.

Compliqué ? Non. Depuis cinquante ans, les Etats-Unis ont installé six tsuna-mètres pour protéger leurs côtes. Cher ? 250.000 $ pièce. C’est que coûte la machine de guerre du Pentagone à chaque seconde (1,5 milliard $ par jour). Trop cher quand même ? Oui. Les scientifiques n’avaient pas obtenu les crédits. Combien vaut une vie humaine dans notre système ?

Ce n’est pas tout. Il semble que les autorités d’Asie auraient pu être prévenues. En effet, les scientifiques travaillant pour la National Oceanic & Atmospheric Administration des Etats-Unis ont averti bien à l’avance la base militaire US de Diego Garcia, qui n’a guère subi de dommages. Mais il semble qu’ils n’ont pas décroché un téléphone pour avertir les gouvernements d’Asie, selon les accusations de deux citoyens US (*). Ils auraient juste envoyé un mail en Indonésie sans s’occuper de la suite.

Lire la suite en ligne : >>> michelcollon.net

 
 
Les derniers articles