A propos d’Alain Finkielkraut et autres mélanophobes

par Raphaël Confiant

Depuis quelques semaines, le philosophe Alain Finkielkraut se répand dans tous les médias, en particulier sur les radios juives, pour stigmatiser les Antillais, en particulier les Martiniquais, au motif que ces derniers seraient tout à la fois des « assistés » et des anti-sémites, adeptes de Louis Farakhan. Mieux (ou pire) : la créolité serait une idéologie haineuse distillant un discours anti-blanc et francophobe.

Profitant des différents procès intentés à l’humoriste Dieudonné et des bagarres provoquées par des « casseurs noirs », venus des banlieues, à l’encontre des « lycéens blancs et juifs » lors des dernières manifestations contre la loi Fillon, il enfonce le clou en lançant une pétition nationale qui se révèle être un véritable appel à la haine anti-Noirs, un manifeste de ce qu’on pourrait appeler la « mélanophobie ».

Lire la suite en ligne : >>> Les Ogres

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

De l’indéfinitude de la mission du philosophe. [tiré de Intellection le 19 novembre 2017]

L’injonction d’agir, une misologie oligarchique contre l’action conscientisante de la pensée. [tiré de Intellection le 18 novembre 2017]

Travayè pa tèt a lak ! [tiré de UGTG le 17 novembre 2017]

Travayè pa tèt a lak ! [tiré de UGTG le 17 novembre 2017]

Travayè pa tèt a lak ! [tiré de UGTG le 17 novembre 2017]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 395