Le « non » d’Oskar Lafontaine

Oskar Lafontaine, vous habitez la Sarre, à quelques encablures du territoire français. Comment vous détermineriez-vous si, transporté par hypothèse quelques kilomètres plus loin, vous aviez à vous déterminer par oui ou par non sur la constitution européenne ?

Oskar Lafontaine. Ce serait pour moi une décision difficile à prendre parce que je suis un européen convaincu. Mais je pense depuis longtemps que l’Union européenne s’est engagé dans une mauvaise voie. Même si, entre-temps, une erreur d’orientation a pu être corrigée avec la réforme du pacte de stabilité, les règles de fonctionnement de la Banque centrale européenne (BCE) n’ont pas été touchées. Elles sont dévouées uniquement à la stabilité des prix ce qui constitue un défaut de fabrication fondamental.

Lire la suite en ligne : >>> L’humanité