Douste-Blabla nous a quitté !

Douste Blabla nous a quitté ! Le Citoyen est triste et ravi à la fois. Triste parce que « lou ravi » de Lourdes avait participé a asseoir sa reconnaissance nationale, voire au delà au travers d’une initiative de résistance citoyenne. Son départ nous affecte d’autant plus qu’il risquait de mettre un terme à l’opération qui consistait à le choisir comme médecin traitant. Ravi, parce que le 1er juillet arrive et que les textes réglementaires permettant « la mise en œuvre d’un différentiel de remboursement » dans les délais prévus ne sont pas prêts. Ce retard se double d’une adhésion limitée des assurés sociaux : seuls 12,8 millions d’entre eux sur les 38 millions concernés ont retourné le formulaire. Il faut y rajouter, certes les 5 000 qui ont été envoyés à Douste-Blabla par l’intermédiaire du CITOYEN ou directement, mais on est loin du compte. Précisons que le bon docteur Douste ne leur a pas répondu ! On peut donc parler d’un échec cuisant auquel le Citoyen est ravi d’avoir participé.

A la demande générale l’opération Douste-Blabla continue et nous allons poursuivre les envois en direction de son nouveau ministère. Car s’il a changé de portefeuille, il est resté le bon docteur Douste !

Lire la suite en ligne : >>> Le CITOYEN