Horreur à Londres

Tuons-les d’abord, Jugeons-les ensuite !

http://mai68.org/ag/844.htm

Bonjour à toutes et à tous,

Alors que le slogan de la Révolution Française était : « Mieux vaut libérer cent coupables que maintenir en prison un seul innocent », les récents attentats terroristes de Londres permettent à la Couronne d’Angleterre d’en revenir au fascisme royaliste le plus dur : « Tuons-le d’abord, il sera toujours temps de le juger ensuite ! ».

Heureusement que notre NON au référendum interdit désormais toute fusion de notre pays avec la Grande-Bretagne ! Car si la révolution française avait interdit les procès d’intention, la police Britannique à carrément reçu l’ordre de tuer sur une intention présumée pas même encore passée en procès ! Cela ressemble étrangement à la justice à l’ouest du Pecos du célèbre juge Roy Bean décrite par Morris dans son célèbre album de Lucky Luke :« Pendons-les d’abord ! Jugeons-les ensuite... »

C’est ça la justice ? On tire à vu sur les suspects sans même les juger ? Sans avoir aucune idée de leur culpabilité ou de leur innocence ? Si un Brésilien correspond suffisamment au portrait robot du "dangereux terroriste islamiste", ça donne cent fois raison à mon texte "chasse à l’homme" :

Lire la suite en ligne : >>> mai68