Honte aux rafles !

Expulsions européennes - des gouvernements de gauche, comme de droite, tous d’accord. Au lendemain de l’expulsion de 40 Afghans sans-papiers dans un charter européen, Sarkozy annonce qu’« Il y a d’autres vols qui sont prévus et nous le faisons au-delà des barrières politiques puisque nous l’avons fait avec le gouvernement socialiste anglais, j’ai une même demande avec le gouvernement socialiste espagnol, et avec le gouvernement socialiste allemand ». Et tout ceci au nom des « Etats de droit européens ». C’est quoi ce « droit » qui sert pour envoyer dans un pays en guerre, en prison et à la mort les demandeurs d’asile ? Ne serait-ce pas au nom des mêmes « Etats de droit » que les troupes françaises et anglaises (et US) continuent à sévir en Afghanistan ?

Honte aux rafles ! Depuis un mois la machine gouvernementale à chasser les immigrés a atteint une dimension qui nous ramène à de sombres périodes de notre histoire : les rafles se succèdent en France, toujours, évidemment, dans les quartiers à forte concentration d’immigrés, à l’heure où les hommes politiques de différents bords affichent leurs velléités de lutte contre les discriminations, la police se garde bien d’aller dans le 16e ou à Neuilly. Pour la seule ville de Paris : début juillet à Barbès, 13 juillet à Couronnes, 25 juillet à Stalingrad (27 personnes raflées), 4 août à Belleville (50 personnes environ raflées). La police encercle tout un quartier, contrôle au faciès tous les passants, entre même dans les cafés et magasins, embarque toute personne qui ne présente pas de titre de séjour, y compris, le 4 août à Belleville, un père qui tenait sa fille d’un an, arrachant celle-ci de ses bras pour la laisser aux passants et voisins, avec ce commentaire : « Ce n’est pas notre affaire ! ». À 14H30, le 5 août, nous apprenons qu’il a été placé en rétention et la petite toujours gardée par les voisins. D’autres rafles ont eu lieu dans d’autres communes et villes : Marseille, Calais, St Denis, Vitry etc..

. (Extrait du communiqué du 9ème Collectif des Sans-Papiers - 21 Ter, Rue Voltaire 75011 Paris)

Acharnement contre les parias de l’Europe, les Roms Le dernier camp de Roms du département de Val-de-Marne, à Vitry-sur-Seine a été « nettoyé » par le conseil général, suite à une opération policière le 28 juillet, 34 personnes en rétention administrative, des mises en examens... À Saint-Denis (93) les Roms de la rue du Landy ont été expulsés le mardi 12 juillet d’une ancienne usine à l’abandon, par la police. Ces expulsions interviennent après une longue série commencée au printemps : Saint-Ouen, Villetaneuse, Le Bourget, Bonneuil en France (95)... Soutien, infos : Comité de Soutien aux Roms de St Denis :

roms_st_denis@no-log.org

Lire la suite en ligne : >>> Reprise d’article.