Témoignage de Habib Souaïdia

Réfugié politique Algérien, Habib Souaidia auteur du livre La sale guerre, témoigne de violences policières en France suite à son interpellation...

Paris, le 3 octobre 2005

Je suis un homme qui croit fermement à la justice et aux droits de l’homme. Comme un homme qui a souffert de la persécution organisée dans son pays par un régime autoritaire. J’ai payé le prix fort pour mes idées en refusent l’intolérance et l’inacceptable. En mai 2000, j’ai du quitter mon pays, l’Algérie, et devenir un réfugié sans patrie : je vis depuis en France, où j’ai obtenu le statut de réfugié politique en 2001. En exil, et malgré les risques de ma démarche, j’ai travaillé pour faire connaître la vérité sur les multiples violations des droits de l’homme en Algérie et sur la nature du régime militaire algérien, notamment avec mon livre La Sale Guerre, publié à Paris en fé-vrier 2001.

Lire la suite en ligne : >>> algeria-watch

 
 
Les derniers articles