Aberrations et Ordre du monde...

La pire aberration, la plus bête au monde, est le primat de quelque intérêt que ce soit sur la justice et le bonheur dus à l’homme ; la plus abominable indécence, est la primauté criminelle d’un quelconque principe d’État ou (...)

En savoir plus »
 

Le plaisir peut-il être une doctrine existentielle ?

Le plaisir - cette attraction de la sensibilité désirante - est fragile parce qu’état d’âme contingent, nécessairement fugace par nature comme tout état d’âme, quand il survient. Car le désir, ainsi que le disent les grandes (...)

En savoir plus »
 

Contre la Psychologie officielle asservissante et accusatrice.

Rien n’est plus évident dans la société pathogène où nous vivons que l’inféodation de la psychologie aux tenants de l’institution sociale. Le psychologue officiel voire affairiste accuse, et dans le sens du dénigrement ou, ce (...)

En savoir plus »
 

La Culture comme sens et accomplissement…

Plus qu’une effigie identitaire collective, la face de la culture est celle de la nature sociale de l’homme, nature sociale qui imprègne, moule toute la nature humaine. Et pour faire court, disons que la culture est le catégorème du (...)

En savoir plus »
 

L’inexistence n’est pas le néant.

Toute créature passe par une phase d’inexistence due au non être particulier d’avant sa création. Mais c’est un abus de langage maladroit que de dire que quiconque ou quoi que ce soit, vient du néant ! Le néant, par essence, ne (...)

En savoir plus »
 

Le temps du monde et le temps des hommes

« Je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j’ai été très mécontent de celui de l’année dernière ! » Alphonse Allais Le passage à la nouvelle année 2011 a été vécu par la plupart des pays comme un événement planétaire que (...)

En savoir plus »
 

Des Anarchismes et de l’Anarchiste.

L’anarchiste vrai, quel que soit sa sensibilité, dit que le monde tel qu’il est, constitue une armée où à peu près tous ne font qu’obéir en exécutant les ordres des infimes oligarchies maîtresses de l’ordre économique et (...)

En savoir plus »
 

La Culture a-t-elle un sens pervers de l’enracinement ?

(J’aborde la question ici par la spécificité du cas d’Haïti et de son vaudou). La nature humaine cesse d’être animale par son rapport médiat à la réalité selon l’instauration du sens au-delà de l’immédiat naturel (...)

En savoir plus »
 

Ante res et in rebus

INTRODUCTION Un peu de philosophie de fait de mal, surtout si elle est bonne. Aux petits Français on rabâche en classe de philosophie le « je pense donc je suis » de Descartes et les petits Français -accompagnés d’ailleurs de beaucoup (...)

En savoir plus »
 

À quoi sert la littérature ?

Vous avez certainement, à de nombreuses reprises, essuyé la provocante question : « Bon, et à quoi sert la littérature ? », presque toujours dans la bouche d’un pragmatique homme d’affaires, ou, pire encore, d’un Goëring de (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40