Le Thanatos, cette aliénation de l’Éros…

Le thanatos est l’altération du désir brimé, la rage mortelle de la déchéance du désirant esclave de ses manques, pris au piège de son Éros dénaturé. Le thanatos - hormis les cas particuliers du « refus de guérir » chez certains (...)

En savoir plus »
 

Homo Sapiens, la démence autodestructrice d’une « sapience »…

Il faut haïr la haine sociale contre l’homme, c’est le point de départ de la charité, cet amour sans passion de toute l’humanité. Je rêve avec fureur le rétablissement de l’homme que destitue la société. (...)

En savoir plus »
 

L’Être comme strictement autogène.

N’en déplaise aux heideggériens, l’Être n’est possible que dans une perspective ontothéologique. Seule la Causa Sui dans son autogénération mérite le titre d’Être. Qui ne peut être par soi-même, n’est pas (...)

En savoir plus »
 

Haine irrationnelle, sottise patibulaire

Comme un visage maculé qui se décharge de l’horreur de soi, sa hideur en brisant le miroir, l’infâme proliférant dans le monde, se voit sale dans la parole de l’homme authentique qu’il dénigre haineusement pour faire (...)

En savoir plus »
 

Du Leadership politique pour le peuple et la libération...

Le leadership, en sa substance pérenne, son substratum immuable, son "essence atemporelle" pour reprendre le vocable phénoménologique de Husserl, est sacerdoce laïc à la cause des dirigés, guidés selon l’amour fraternel de la phratrie (...)

En savoir plus »
 

Des Anarchismes et de l’Anarchiste.

L’anarchiste vrai, quel que soit sa sensibilité, dit que le monde tel qu’il est, constitue une armée où à peu près tous ne font qu’obéir en exécutant les ordres des infimes oligarchies maîtresses de l’ordre économique et (...)

En savoir plus »
 

Occident, l’art macabre du Négationnisme...

Quand le passé et ses faits sont niés par la production d’une romance pseudo-historique pour justifier voire ovationner les criminels qui ont agressé et massacré des peuples et des civilisations entières afin de fonder ou d’enrichir (...)

En savoir plus »
 

L’État est expropriation du pouvoir des peuples et dénaturation de la politique.

L’État, c’est la prévention du chaos d’en bas et l’imposition de l’ordre du chaos planifié des privilégiés, dont l’État est une sorte de kunée rendant anonymes voire invisibles les privilèges. Cela dit, que (...)

En savoir plus »
 

Aberrations et Ordre du monde...

La pire aberration, la plus bête au monde, est le primat de quelque intérêt que ce soit sur la justice et le bonheur dus à l’homme ; la plus abominable indécence, est la primauté criminelle d’un quelconque principe d’État ou (...)

En savoir plus »
 

Vie Humaine et Traitement Animal : Le juste Milieu...

Si l’individu, quel qu’il soit, est le représentant phylétique, c’est-à-dire, cet organisme vivant, indivisible et unique manifestant les caractéristiques de l’ensemble de l’espèce concernée, le fœtus humain (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40