Suivez-nous :

logo oulala

Quels sont les dispositifs fiscaux associés aux SCPI ?

L’investissement SCPI revêt de nombreux avantages. En plus d’être accessible à moindre coût, il permet aux investisseurs de détenir des parts dans des actifs immobiliers rares. Les risques locatifs sont largement réduits, et la gestion locative est entièrement prise en charge par la SCPI. Cette option vous fait bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables en fonction de votre projet. Avant de vous lancer dans l’aventure, il est important de bien vous renseigner sur cette fiscalité. Nous vous invitons alors à faire le point sur le sujet !

SCPI et loi Pinel : investissez dans l’immobilier locatif neuf

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation mis en place par le gouvernement depuis septembre 2014. Il permet aux investisseurs de profiter d’une réduction d’impôt non négligeable en échange de la mise en location d’un bien neuf acquis sur une durée déterminée. Elle est valable aussi bien pour un investissement classique qu’une SCPI. Cet outil de défiscalisation vise à encourager l’acquisition dans le neuf. Selon le site Weelim, il est important de bien se renseigner avant de se lancer. Une SCPI Pinel vous fait bénéficier d’un abattement de :

  • 9 % du montant investi pour un engagement de 6 ans, avec une limite de 36 000 € ;
  • 12 % pour 9 ans de mise en location, dans la limite de 54 000 € ;
  • 14 % pour 12 ans, dans la limite de 63 000 €.
A lire aussi:   Placement assurance vie : les atouts du placement

Vous êtes libre de choisir la durée d’engagement, et l’avantage fiscal s’applique immédiatement, sans devoir attendre la livraison du bien en VEFA.

investissement immobilier

Le dispositif Malraux et les SCPI : rénovation et défiscalisation

La loi Malraux a pour but de préserver le patrimoine historique français. Pour y être éligible, un certain nombre de conditions doit être respecté :

  • un minimum de 30 % des capitaux propres doit être investi dans l’achat de bien concerné ;
  • un minimum de 65 % des capitaux propres doit être utilisé dans les travaux de rénovation ;
  • un délai de 12 mois après l’achèvement des travaux doit être respecté pour louer le bien durant au moins 9 ans ;
  • un délai de 18 mois après la fin de la levée de fonds est imposé pour l’investissement des produits de la souscription.

Ce dispositif de défiscalisation permet à chaque associé de profiter d’une réduction d’impôt définie proportionnellement à son investissement de départ et l’usage des capitaux par la SCPI. Cet avantage fiscal est directement déduit sur le montant des impôts sur le revenu.

A lire aussi:   Comment les Fonds Communs de Placement peuvent-ils aider à protéger mon capital et à maximiser mes gains dans un placement financier ?

Les sociétés de rendement et le régime fiscal des revenus fonciers

En tant qu’investissement, vous avez la possibilité de choisir entre deux régimes d’imposition. Le régime micro foncier s’applique dans le cas où les revenus fonciers bruts perçus n’excèdent pas les 15 000 € par an. Aucun dispositif fiscal spécifique ne doit être lié aux parts de SCPI. Vous pouvez également être soumis au régime réel dès lors que les revenus fonciers dépassent les 15 000 €.

N’hésitez pas à trouver des informations supplémentaires et à vous faire accompagner par un professionnel en amont de votre projet. Ainsi, vous pouvez vous lancer en toute connaissance de cause. Il saura vous éclairer et vous orienter en fonction de la nature de vos projets et de vos besoins.

Voter post

Partager l'article:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Articles similaires