Suivez-nous :

logo oulala

Zoom sur le salaire d’une hôtesse de l’air

Dans cet article, nous allons aborder un aspect souvent discuté au sujet des métiers du personnel navigant commercial (PNC) : le salaire des hôtesses de l’air et stewards. Combien gagnent-ils par mois ? Quelle est l’évolution de leur rémunération tout au long de leur carrière ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre.

Facteurs influençant la rémunération des hôtesses de l’air et stewards

Tout d’abord, il convient de préciser que le salaire des PNC varie en fonction de plusieurs facteurs. Voici les principaux :

  • L’ancienneté : pour chaque année passée dans l’entreprise, le PNC peut bénéficier d’une augmentation de salaire;
  • La compagnie aérienne : selon qu’il s’agisse d’une compagnie nationale, low-cost ou étrangère, les grilles de salaires peuvent être différentes;
  • Les primes et indemnités : certaines primes sont versées en complément du salaire de base, notamment celles liées aux heures de vol ou aux déplacements à l’étranger;
A lire aussi:   Métier en C : Liste exhaustive des métiers commenceant par la lettre C

Le salaire moyen d’une hôtesse de l’air ou d’un steward

Pour donner une idée générale, on peut dire que le salaire mensuel brut d’une hôtesse de l’air ou d’un steward en début de carrière, se situe aux alentours de 1 800 à 2 000 euros pour une compagnie nationale. Ce montant englobe le salaire de base, les primes et indemnités diverses liées au métier.

Cependant, avec l’expérience, la rémunération peut évoluer significativement. Ainsi, un PNC ayant plusieurs années d’ancienneté peut espérer gagner entre 2 500 et 3 000 euros bruts par mois. De plus, il est important de noter que certaines compagnies aériennes proposent des grilles de salaires plus avantageuses que d’autres.

Le cas des compagnies low-cost et étrangères

En ce qui concerne les compagnies low-cost, les salaires sont généralement moins élevés qu’au sein des compagnies nationales. En effet, on estime que les PNC travaillant pour ces entreprises perçoivent en moyenne une rémunération mensuelle brute comprise entre 1 200 et 1 600 euros.

A lire aussi:   Métier en U : Liste exhaustive des métiers commenceant par la lettre U

De même, les conditions de travail et de rémunération varient considérablement d’une compagnie étrangère à une autre. Certaines offrent des packages très compétitifs, tandis que d’autres sont moins attractives sur ce plan.

Les primes et indemnités qui viennent s’ajouter au salaire de base

Comme mentionné précédemment, le salaire des hôtesses de l’air et stewards ne se limite pas à leur rémunération de base. Diverses primes et indemnités viennent compléter le montant perçu chaque mois par les PNC.

Les primes liées aux heures de vol

Les PNC bénéficient d’une prime en fonction du nombre d’heures qu’ils passent en vol. Cette dernière est calculée selon un taux horaire déterminé par la compagnie aérienne, et varie généralement entre 10 et 15 euros de l’heure.

Les indemnités pour les déplacements à l’étranger

Afin de couvrir les frais engendrés par les déplacements à l’étranger (repas, hébergement…), les hôtesses de l’air et stewards perçoivent une indemnité journalière. Celle-ci peut varier en fonction des destinations et des compagnies, mais tourne généralement autour de 50 euros par jour.

A lire aussi:   Comment l'action individuelle impacte-t-elle le management d'équipe ?

L’évolution salariale au fil de la carrière

Le salaire des hôtesses de l’air et stewards évolue au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur carrière. Ainsi, avec l’expérience et l’ancienneté, ils peuvent accéder à des postes plus élevés au sein de la hiérarchie PNC.

Devenir chef de cabine ou instructeur

Après plusieurs années d’expérience, il est possible pour les PNC de monter en grade et de devenir chef de cabine ou instructeur. Ces postes sont assortis d’un plus grand niveau de responsabilité et, par conséquent, d’une rémunération plus élevée. Le salaire mensuel brut d’un chef de cabine ou d’un instructeur peut ainsi avoisiner les 3 500 à 4 000 euros.

Le poste de personnel navigant de sécurité

Enfin, certains PNC peuvent être amenés à travailler en tant que personnel navigant de sécurité (PNS). Ce poste requiert des compétences spécifiques en matière de sûreté aérienne et est rémunéré à hauteur de 2 800 à 3 200 euros bruts par mois.

En conclusion, le salaire des hôtesses de l’air et stewards varie selon plusieurs facteurs, tels que la compagnie aérienne, l’ancienneté ou encore les primes et indemnités perçues. Au fil de leur carrière, les PNC ont également l’opportunité d’accéder à des postes plus rémunérateurs.

5/5 - (1 vote)

Partager l'article:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Articles similaires