Roberto Ferrario du Collectif Bellaciao en chair et en os Vidéo





Roberto Ferrario du Collectif Bellaciao a été mis en examen

pour une information syndicale CGT du 16 septembre 2005 relayée sur le forum du site Bellaciao, concernant l’affaire des chantiers navals de St Nazaire.

En laissant accessible ce communiqué de la CGT par ailleurs également diffusé dans la presse officielle et sur les ondes radiophoniques et en contribuant à un rayonnement salutaire au plus grand nombre, Roberto Ferrario se trouve aujourd’hui avec une épée de Damoclès sur la tête.

Aujourd’hui le e-torpedo, webzine sans barbelés, vous propose de visionner l’interview et de découvrir l’homme attaqué de façon si injustement surréaliste...

- Tentative d’intimidation pour faire peur aux autres sites qui sévissent sur la toile ou Roberto Ferrario va-t-il devenir la première victime, symbole d’un nettoyage programmé par le pouvoir, en vue du muselage insidieux d’Internet ?

Il est question de nos libertés de citoyens. Il est question de la liberté d’expression et du droit à l’information. Il est question de nos espaces alternatifs où nos paroles sont entendues et où l’échange et les solutions pour un monde différent trouvent écho.

Souvenez-vous du NON. N’oubliez jamais sa beauté irréductible et sa possibilité d’inverser la vapeur.

Le collectif Bellaciao est en danger, soutenons-le avec force et conviction.

Signez la pétition

Lire également
- soutien Alina Reyes
- soutien Séverine Capeille
- soutien Franca Maï
- Interview


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes