Caricatures de Mahomet :

Bush recrute en Europe pour sa guerre contre l’Iran

En complément d’information sur les caricatures de Mahomet, je vous joins cet article de Webster G. Tarpley ; il date (déjà) d’un an, mais n’est-il pas toujours cruellement d’actualité ? Le procès de Charlie Hebdo est en cours, avec le concert médiatique sur la liberté de la presse attendu, tribune idéale pour la vision huttingtonienne du choc des civilisations, si prisée par nos médias. Dans le même temps, l’inquiétude grandit et se précise au sujet d’une agression de l’Iran par les Etats-Unis et/ou Israël, avec la complicité active de l’Otan. Ces événements ne sont pas isolés. ils entretiennent des rapports évidents, et ne doivent rien au hasard.

publié sur rense.com le 9 février 2006 Traduit par G.M. pour LVO Article en ligne sur La Voix des Opprimés

Caricatures de Mahomet : Bush recrute en Europe pour sa guerre contre l’Iran

JPEG - 61 ko
drapeaux brûlés
drapeaux danois brûlés à Karachi

 [1]

WASHINGTON DC - La provocation des services secrets de l’OTAN apparaissant sous le couvert des caricatures calomnieuses de Mahomet éditées par le journal réactionnaire danois Jyllands Posten, puis par une série d’autres journaux européens, a déjà fait beaucoup pour mobiliser les armées, les bases militaires et les ressources de l’Europe pour appuyer le plan insensé de la clique des Bush et des néo-conservateurs américains de lancer une attaque nucléaire sournoise et une expédition punitive contre l’Iran dans les semaines ou les mois à venir. Comme annoncé dans une alerte rouge d’un possible acte terroriste fabriqué, publiée sur total411 et d’autres sites le 3 février, toute cette affaire a été cyniquement orchestrée par les services secrets de l’OTAN pour préparer une nouvelle guerre mondiale.

Ces dernières années, le ressentiment arabo-musulman pour les divers crimes impérialistes a été principalement dirigé contre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Israël. Ce qu’il y a de nouveau dans la crise actuelle, c’est que le Danemark, la Norvège, la France et l’Allemagne sont les principales cibles cette fois, alors que les suspects habituels à Londres et à Washington peuvent rester dans les coulisses et hypocritement condamner les caricatures diffamatoires. Le résultat a été une dégradation spectaculaire du climat idéologique en Europe en faveur du racisme militant de type Guerre des Civilisations de Samuel Huntington. Les Européens sont maintenant bien plus enclins que précédemment à partir en guerre contre l’Iran, à la remorque des anglo-américains. La demande génocidaire à l’Union Européenne de cesser toute aide au gouvernement palestinien conduit par le Hamas a une probabilité nettement plus forte d’aboutir.

BILDERGERGERS ET NEOCONS

Les éléments de preuves suggèrent fortement que la provocation des caricatures a été présentée aux oligarques atlantistes lors de la réunion des Bilderbergers tenue du 5 au 8 mai 2005 au Dorint Sofitel Seehotel Überfahrt de Rottach-Egern, sur les rives du lac Tegernsee au sud de la Bavière (liste des participants). La première publication des caricatures au Danemark a suivi en septembre 2005. A cette réunion assistaient les néo-conservateurs-fascistes et dingues certifiés Michael Ledeen, Richard Perle et William Luti ­ tous des desperados hantés par la perspective d’accusations criminelles pour leurs rôles dans l’agression de l’Irak, l’affaire Valery Plame, les faux documents sur l’achat irakien d’uranium au Niger et l’affaire des détournements de fonds de Lord Conrad Black. Tous les trois sont des partisans fanatiques d’une guerre élargie contre l’Iran, dans l’espoir également de ne pas être arrêté. Parmi les autres participants, on compte des membres des familles royales néerlandaises, belges et espagnoles, le gratin des eurocrates et les gros bonnets de l’OTAN basée à Bruxelles (y compris Jaap Hoop de Scheffer, le secrétaire général de l’OTAN), les banquiers internationaux Rockefeller et Rothschild, et des voyous polyvalents comme Henry Kissinger. Un autre participant proéminent à la réunion bavaroise des Bilderbergers était le danois Anders Eldrup, un Bilderberger régulier des cinq dernières années. Cet Anders Eldrup, président de DONG (Danish Oil and Natural Gas), est le mari de Merete Eldrup, pédégée de Jyllands-Posten/Politikens Hus, la société d’édition danoise qui possède le journal qui, le premier, a publié les caricatures de Mahomet.

Le groupe des Bilderbergers, fondé après la deuxième guerre mondiale par le prince Philip, le prince génocide de Grande-Bretagne, et le prince Bernard, le nazi SS des Pays-Bas, représente un des principaux noeuds du réseau dans lequel les oligarques de la finance internationale se réunissent sous un leadership anglo-américain pour ratifier le consensus sur les plus grandes initiatives stratégiques. C’était, par exemple, la réunion des Bilderbergers tenue près de Stockholm à Saltsjøbaden en Suède au printemps 1973 qui a fixé le consensus final pour les plans de la Royal Dutch Shell concernant la guerre du Kippour en octobre 1973 au Moyen-Orient et l’embargo sur les livraisons de pétrole qui ruina le Japon et l’Europe et qui imposa une austérité globale pour stabiliser le dollar US et le système bancaire atlantique. L’embargo pétrolier organisé par les financiers était la version 1973 de la farce actuelle du « peak oil » (pic de production pétrolière).

QUELQUE CHOSE DE POURRI...

Quant au bobard ressassé de la liberté de la presse, sachez que tous les pays scandinaves ont longtemps maintenu leur contrôle sur la presse par des comités de guerre psychologique ayant le pouvoir de censurer ou de créer de toutes pièces des histoires à des fins de propagande. La Suède est l’exemple le plus connu, mais le Danemark, un État membre de l’OTAN, n’est pas en reste lui non plus. M’étant occupé d’organisation politique au Danemark pendant un certain nombre d’années, je peux également, personnellement, attester de la surveillance envahissante de l’édition, des réunions politiques et des discours publics (dans les années 80), assurée par la PET (Politiets Efterretningstjeneste), le service secret de la sécurité danoise. La PET est une organisation sinistre et furtive peuplée d’agents dévoués à la monarchie danoise, et son mandat est incontrôlé. (voir ici une présentation qui donne la chair de poule). Le Danemark, en bref, est un état policier monarchiste.

Le Danemark a été la plupart du temps un état fantoche britannique au cours de ces deux derniers siècles ­ depuis que Lord Nelson a incendié la flotte danoise dans une attaque de Copenhague qui a mis un terme au Danemark en tant que puissance indépendante. Pour les desseins politiques les plus larges, les provocations venant du Danemark peuvent être considérées comme étant signées personnellement par le va-t-en guerre Tony Blair. Le régime actuel des néo-conservateurs danois est sans conteste membre de la coalition Bush des pays volontairement engagés dans l’occupation illégale de l’Irak. Le rédacteur de Jyllands Posten qui a demandé la publication des caricatures est Flemming Rose, qui a des relations importantes avec Daniel Pipes, un autre dingue néo-conservateur fasciste qui dirige Campus Watch, une organisation néo-McCarthyste de chasse aux sorcières qui diffame les professeurs américains qui critiquent Israël ou montrent de la sympathie pour les Palestiniens. Le Président Bush a voulu nommer Daniel Pipes au bureau de l’US Institute of Peace, une branche du département d’État financée par le gouvernement qui organise des conférences et édite des livres. Quand Pipes, l’extrémiste délirant, s’est avéré être trop largement critiqué pour obtenir une approbation du Sénat pour ce poste, Bush, au cours d’une entrevue pendant les vacances d’été 2003, a forcé sa nomination à un poste provisoire à l’USIP sans l’approbation du Sénat. Daniel Pipes est le fils népotiste de Richard Pipes, un soviétologue qui était une figure principale dans l’équipe B de George H.W. Bush en 1976, l’incubateur de la clique actuelle des néo-conservateurs. Au moment de son entrevue estivale, Daniel Pipes était accusé "de haine et de bigoterie" par le très modéré Arab-American Institute, dans le contexte de son "obsession bizarre pour toutes les choses arabes et musulmanes" (http://www.aaiusa.org/pr/release08-14-03.htm ). C’est le point de vue macabre et raciste adopté par Jyllands Posten. Flemming Rose a fourni des détails de sa conversation avec Daniel Pipes dans un article ultérieur. Ils parlaient de la nécessité de mobiliser l’Europe pour une guerre des civilisations contre le monde musulman. Rose a écrit : Pipes est étonné qu’il n’y ait pas une plus grande inquiétude en Europe sur le défi que représente l’Islam, en raison de la chute du taux de natalité et de la conscience affaiblie de sa propre histoire et de sa propre culture." (Flemming Rose, "The Threat from Islamism, Jyllands-Posten, 29 octobre 2004). La relation entre de tels arguments racistes et la provocation des caricatures de Mahomet devrait être assez claire.

GUERRE GÉNÉRALE EN PERSPECTIVE

Avec ces faits, un autre cas qui crève les yeux dans l’avant-concert émerge de l’affaire des caricatures. La convergence du lynchage nucléaire anglo-américain traînant l’Iran devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies, dans une parodie des opérations anglo-américaines contre l’Irak au printemps 2003, et de l’affaire des caricatures, signifie qu’une nouvelle guerre générale, peut-être plus comparable à la guerre de Trente ans (1618-1648) qu’aux scénarios futuristes d’une troisième guerre mondiale, est maintenant en perspective

LES TRAITRES EUROPEENS EN MARCHE

L’impact de l’affaire des caricatures a été de renforcer les forces racistes et xénophobes déjà considérables de la société européenne, rendant ces tendances plus respectables pour une partie des grands médias. Pour le moment, les réactionnaires xénophobes, ­ traîtres européens à tout point de vue, ­ sont au pouvoir en France, en Allemagne, en Italie, au Danemark, aux Pays-Bas et dans d’autres pays du vieux continent. Aucun de ces gouvernements n’oserait résister à Condoleeza Rice ou Jack Straw dans le vote d’une résolution guerrière de l’ONU. Naturellement, si ces régimes décidaient de jouer le rôle de Mussolini avec Hitler/Bush et d’envoyer réellement leurs troupes pour se joindre aux Anglo-américains dans la guerre contre l’Iran, la plupart d’entre eux tomberaient, mais cela arriverait trop tard pour éviter la conflagration générale imminente. La soi-disant liberté d’expression défendue par des hypocrites atlantistes hystériques (incluant le vice-président états-unien Richard Cheney) signifie en fait à l’exact contraire : c’est la défense d’une société constamment manipulée par les services secrets avec l’aide des grands médias sous contrôle. ­Une société sous loi martiale est à venir pour une guerre sans fin souhaitée par le gouvernement invisible et les néo-conservateurs.

AVANT-CONCERT DES DEUX CÔTÉS

Des ambassades danoises ont été incendiées en Syrie, au Liban, et en Iran. Il y a des indications comme quoi certaines de ces émeutes violentes n’étaient pas spontanées, mais étaient le travail de mercenaires voyous entretenus et dirigés par la CIA, le MI-6 et le Mossad. À Beyrouth, les fonctionnaires de l’ONU ont dit à CNN qu’ils ont eu connaissance de l’émeute avant qu’elle ne se produise. Mais les attaques d’ambassades, auxquelles se sont ajoutées les menaces mondiales, les manifestations et les boycotts économiques sont allées loin jusqu’à convaincre l’opinion publique européenne que la guerre des civilisations entre l’Occident et le monde musulman est vraiment inévitable.

En 2003, l’Allemagne, la France, la Belgique ainsi que d’autres nations européennes ont rejeté le plan de Bush-Blair pour une guerre d’agression illégale contre l’Iran. Depuis lors, le réseau des services secrets atlantistes (Etats-Unis, Royaume-Uni) ont travaillé pour renverser ou subvertir les principaux gouvernements européens. En Allemagne, le chancelier Schroeder a été remplacé par Mme Merkel, une marionnette de Wall Street et de la City de Londres. En France, la présidence de Chirac, affaiblie par son stupide soutien à la Constitution Européenne l’année dernière, a été complètement renversée par les émeutes "musulmanes" de l’automne dernier, émeutes qui ont été menées par de vieux réseaux nazis infiltrés dans l’Islam, guidés par les services secrets atlantistes. Le bénéficiaire en a été Sarkozy, le cheval de Troie anglo-saxon. Chirac a même proféré ses propres menaces nucléaires contre l’Iran [NDT « contre l’Iran » est inexact, voir l’article ici. Des jours sont passés depuis l’époque où Chirac pouvait rejeter la guerre des civilisations et en être applaudi par des étudiants algériens, car cela remonte au printemps 2003. La leçon précieuse que la plupart des européens avaient apprise du XXe siècle ­ la totale et suicidaire futilité de la guerre ­ a été remise en question par l’affaire des caricatures.

SI UNE ATTAQUE TERRORISTE SE PRODUIT, LA RESPONSABILITE EST A METTRE AU COMPTE DE CHENEY Depuis juillet dernier, le monde a pris connaissance de l’ordre de Dick Cheney au Pentagone de se préparer au bombardement atomique de l’Iran dans le cas d’une nouvelle atrocité terroriste de type 11 Septembre. Etant donné l’intention agressive manifeste de Cheney, il doit également être clairement mentionné qu’il ne passe pas son temps en incantations dans l’espoir de conjurer une nouvelle attaque terroriste. Cheney et ses appuis gouvernementaux invisibles au sein du réseau d’escrocs anglo-américains, préparent activement un nouveau 11 Septembre ou une provocation du type golfe du Tonkin [NDT : prétexte fabriqué en 1964 pour justifier de l’entrée en guerre des Etats-Unis contre le Vietnam] avec des armes de destruction massive afin de créer un prétexte pour leur attaque. Notre conseil au monde est en conséquence : si des incidents mystérieux avec des armes de destruction massive se produisent quelque part dans le monde, ne commencez pas à chercher des malfaiteurs basanés folâtrant avec des turbans dans des cavernes au Pashtounistan ! Regardez plutôt du côté du bureau de Dick Cheney.

LE VRAI CASUS BELLI : LA BOURSE DU PÉTROLE DE L’IRAN

La réelle urgence de l’attaque anglo-américaine contre l’Iran ne vient pas d’engins nucléaires inexistants, mais de l’ouverture prévue le 20 mars* de la bourse iranienne du pétrole, le premier marché international depuis 1945 où les acheteurs et les vendeurs de barils de pétrole pourront effectuer leurs transactions en utilisant une devise autre que le dollar US ­ dans ce cas, l’euro. La bourse iranienne du pétrole menace le pilier numéro un de la domination anglo-américaine sur le monde ­ l’hégémonie globale du dollar, ancrée par son rôle central dans les transactions du pétrole et des matières premières. Avec la bourse iranienne du pétrole, pas moins de 1000 milliards de dollars de fonds de réserves des banques centrales peuvent être converties en euros, en yens ou en autres devises. L’exode concomitant des capitaux flottants de Wall Street crèverait alors la bulle des marchés américains, la bulle de l’immobilier américain et, plus généralement, la bulle de l’économie américaine, menant à un effondrement du dollar dans les échanges internationaux et à un retour de centaines de milliards de dollars en obligations du trésor américain actuellement détenues par les chinois et les japonais. La transition du système actuel, démodé et obsolète, basé sur le dollar vers un système à parité fixe dollar-euro-yen, avec un étalon or et des exportations de haute technologie vers les régions en développement pourrait être facilement réalisée par des négociations pacifiques, mais c’est exactement ce que les néo-conservateurs sont déterminés à empêcher. Ironiquement, l’obsession des néo-conservateurs pour une guerre généralisée pour préserver la domination du dollar, en garantissant pratiquement la fermeture du détroit d’Ormuz, mènera à un effondrement du dollar et à une dépression mondiale bien plus catastrophique que la pacifique bourse iranienne du pétrole ne pourrait jamais provoquer. Les néo-conservateurs, en d’autres termes, jouent une main perdante. Seuls des fous les rejoindraient.

PRENEZ GARDE AUX IDES DE MARS

Quand les nouvelles hostilités pourraient-elles commencer ? Le général Sharon, avant qu’il ne soit frappé d’incapacité, avait demandé aux forces de défense israéliennes d’être prêtes à frapper l’Iran en mars. L’ancien inspecteur américain des armes irakiennes Scott Ritter dit que l’ordre d’attaque a déjà été donné. Vladimir Jirinovski, le politicien russe anti-conformiste, pense que la date la plus probable est le 28 mars, en coïncidence avec les élections israéliennes. Jirinovski a longtemps servi comme auxiliaire du Président russe Putin, et son information peut provenir de ses contacts avec les services spéciaux russes. Quand l’attaque arrivera, il est clair que la logistique et la main-d’oeuvre de l’OTAN ­ les chemins de fer allemands, l’armée de l’air et la marine française, les ports et les bases aériennes italiennes ­ joueront un rôle essentiel. Sans ces derniers, les USA pourraient à peine agir au Moyen-Orient. Aujourd’hui, les néo-conservateurs pourraient offrir des droits d’occupation dans différents pays cibles comme la Syrie, pour tenter des pays comme la France ou l’Italie de les rejoindre dans la guerre. Quand Hitler a attaqué l’URSS en juin 1941, il a été rejoint par des troupes d’Italie, de Roumanie, de Hongrie, de Finlande, d’Espagne et d’autres États européens. Ces auxiliaires avaient reçu des promesses particulières, mais les choses n’ont pas tourné comme espéré. Le parallèle est riche d’enseignements pour la voie que certains européens seraient tentés de suivre aujourd’hui.

EFFRAYER LES FONCTIONNAIRES DE WASHINGTON

Mercredi 1er février, un dépôt à Gaithersburg, Maryland dans la banlieue de Washington DC a été évacué en raison d’une odeur étrange émanant d’un paquet douteux. Il s’est avéré que l’odeur provenait d’un magnétoscope inoffensif ! Vendredi 3 février, l’école primaire Rachel Carson dans la même agglomération, qui se trouve dans la région où vivent de nombreux fonctionnaires et bureaucrates fédéraux avec leurs familles, a été évacuée en raison d’un autre paquet douteux qu’un fonctionnaire local a dit ressembler à une bombe artisanale ou à une bombe telle que celles utilisées en Irak. C’était "quelque chose comme vous pourriez en voir dans une zone de guerre" a déclaré le porte-parole des pompiers de Gaithersburg à la radio et à la télévision. L’école est typiquement fréquentée par les enfants des employés fédéraux. Mais cette bombe artisanale s’est également révélée n’être rien d’inquiétant. Tôt ce soir, le Russell Senate Office Building a été évacué en raison d’une alerte au gaz neurotoxique qui s’est encore avérée sans fondement, une véritable fausse alerte. Mais une douzaine de sénateurs ont dû fuir les lieux. Ce genre d’escalade dans les incidents qui probablement finiront par provoquer l’hystérie parmi les fonctionnaires du gouvernement américain trahit l’intention du gouvernement invisible de perturber les esprits et de faciliter la précipitation de ce gouvernement dans une guerre plus large pleine de dangers imprévisibles.

MUSULMANS : N’ACCEPTEZ PAS LES PROVOCATIONS !

Notre conseil au monde musulman : NE CEDEZ PAS AUX PROVOCATIONS. Depuis la défenestration du comte de Thurn à Prague en 1618 jusqu’au télégramme de Bismarck à Ems en 1870, les grandes guerres se sont souvent développées par un enchaînement de provocations. Depuis des années, l’ancien Premier ministre de Malaisie, le Dr. Mahatir Mohammed, un observateur musulman malin qui connaît comment opèrent les atlantistes, dit à ses co-religionnaires que la plus grande vulnérabilité des oppresseurs tient dans la faiblesse du dollar US. L’argument de Mahatir a depuis longtemps été qu’il est temps de cesser de se plaindre et de se débarrasser du dollar. La chute du dollar entraînera la chute du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale de Wolfowitz, les plus grands moteurs de l’oppression globale. Ceux qui incendient les ambassades des pays européens ou attaquent leurs citoyens risquent de devenir les dupes au service des agents recruteurs pour les armées de l’OTAN et les forces aériennes qui sont sur le point de frapper l’Iran, l’État musulman actuellement en tête de liste, puis la Syrie puis d’autres États. Il est temps de casser le profil idéologique et de répondre de manière imprévisible sur le front monétaire international, où les chances de succès sont les plus grandes.

RÉFUTEZ LA THESE DIFFAMATOIRE DU 11 SEPTEMBRE

En termes de débat d’idées, l’autre grande tâche du monde musulman et des personnes de bonne volonté est de contribuer au maximum à répandre la vérité sur le mythe des fanatiques atlantistes concernant les événements du 11 Septembre 2001. Le mouvement international pour la vérité sur les événements du 11 Septembre a montré comment un réseau d’escrocs à l’intérieur du Pentagone et de la CIA a organisé ces événements. Puisque la raison invoquée dans chaque agression du monde islamique est le 11 Septembre, il incombe aux musulmans de s’associer pour réfuter la thèse officielle. Ceci aura pour effet d’aider à l’érosion de la base politique fanatique de Bush et de précipiter sa chute.

LA PAIX DANS LE MONDE

Dans mon allocution à la conférence interreligieuse de Khartoum au Soudan en octobre 1994, j’ai milité en faveur d’une plateforme de coopération œcuménique et irénique des grandes fois du monde, basée sur le développement complet sur les plans économique, scientifique, technologique de toutes les nations. C’est l’appel du christianisme, avec son impératif de la charité et de la foi exprimée par de bonnes actions, comme dans le second grand commandement aimez votre voisin. C’est l’appel de la doctrine de la solidarité sociale dans l’Islam. C’est l’appel à la bienveillance de Confucius et au besoin de règles pour favoriser la prospérité et l’éducation. Ce sont les idées reflétées dans les impulsions similaires mises en avant dans le bouddhisme, le judaïsme et d’autres religions. Ce sont des idées facilement accessibles aux personnes de bonne volonté dont les perspectives sont purement séculaires, quelles que soient leurs convictions politiques. L’humanité doit agir maintenant pour neutraliser les provocations à la guerre, et donc empêcher les horreurs de la guerre elle-même.

Traduit par G.M. pour LVO Article en ligne sur La Voix des Opprimés et mis en ligne d’abord sur le site de l’éditeur US de Webster Griffin Tarpley, Progressive Press

* NdE : En fait, cette décision fut reportée, puis annoncée par le ministre iranien du Pétrole le 15 septembre 2006, mais le lancement de l’opération n’est toujours pas effectif...


En complément :

Danemark : D’où viennent tous ces drapeaux qu’on brûle (devant les caméras) ?

Dites-moi, honnêtement.

Si soudain l’envie, incongrue, vous prenait d’agiter un drapeau danois, en trouveriez-vous un facilement, dans le magasin tout près de chez vous ?

Et vous vivez dans une terre d’abondance. Pour l’instant...

Alors comment est-il possible que, tout à coup, des centaines d’Arabes fanatiques agitent ces drapeaux si difficiles à se procurer, et les fassent brûler devant des appareils photo et des caméras toujours, comme par hasard, prêts à filmer ?

Pensez-vous réellement que les drapeaux danois soient un tel produit de "consommation courante" au Machin-nistan ? Disponible sur l’étal de n’importe quel bazar ? Et pourquoi juste des drapeaux danois ? Je suis sûr qu’ils doivent avoir en abondance des drapeaux du Panama, du Liechtenstein et de Saint-Marin aussi...

Ainsi donc, les camps de réfugiés de la Bande de Gaza sont des endroits si riches, si pleins de tout, qu’une provision abondante de drapeaux danois est à portée de main dans l’instant. Pour les brûler...

Certains de ces agitateurs "musulmans" semblent abuser de la mondialisation ! Mais n’est-ce pas un fait avéré que des ecclésiastiques et des leaders Musulmans ont été manipulés dans le passé, ou sont encore à la solde des services de renseignement occidentaux ? C’est commode.

Autre info : saviez-vous que Merete Eldrup est le directeur général de la société (JP/Politikens Hus) qui a publié ces caricatures "anti-islamiques" au Danemark ? Elle est la femme d’Anders Eldrup - un visiteur régulier de ces "réunions" Bilderberg... (à ne pas confondre avec les "Tupperware")

En plus de cela, Merete est un ancien chef du secrétariat au ministère des Affaires Économiques et le directeur adjoint de l’autorité Énergétique danoise.

Vous comprenez ?

Moi oui.


Notes

[1] W.G. Tarpley est l’auteur de La biographie non autorisée de GHW Bush disponible en ligne sur le site : http://www.tarpley.net/bushb.htm Et en version papier (en anglais) sur le site des éditions Demi-Lune

W.G. Tarpley est également l’auteur de La Terreur Fabriquée, made in USA ; 11 Septembre, le mythe du XXIe siècle. Plus d’info, ici

Sur le sujet de l’extension de la guerre à l’Iran, lire ici

Au sujet du 11 septembre 2001, consulter le site reopen (fr)

Au sujet de Charlie Hebdo, des caricatures et du parcours de Philippe Val, lire le très perspicace article de Mona Chollet sur son site "Periphériques".


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > Bush recrute en Europe pour sa guerre contre l’Iran 9 février 2007 23:51, par rachid

    ces ricains que n’inventent-ils pas pour rester les "maitres du monde" malgré un ridicule grandissant et un ressentiment général.
    leur économie est désastreuse, leur politique étrangère un fiasco,leur culture une supercherie bref..
    Et maintenant leur derniere cartouche,la guerre contre l’IRAN.
    Finalement la démocratie à l’américaine, nous enseigne que pour préserver son train de vie ,il faut piller les pays........riches comme le sont l’IRAK,l’IRAN et peut etre bien l’ARABIE SAOUDITE( et tant pis pour les morts, ce sont des terroristes).
    les valeurs de la liberté à l’américaine n’ont d’effets que lorsqu’elles sont jouées à la PARAMOUNT.
    La conscience, la morale ,les scrupules sont englouties dans un bon gros mac do bien grassouillet avec pour seul rot en fin : FUCK.
    Profitez encore des quelques moments de suprématie qu’ils vous restent car le temps vous ai compté