Découvrez L’attrape-corps !

"L’attrape-corps" est une collection de sciences humaines sur les enjeux liés au corps et à la sexualité. A découvrir sans tarder ...

Vous pensiez avoir tout vu, tout lu, tout entendu sur le sexe ? Candide que voilà ! Loin s’en faut, monseigneur. Tout est à découvrir, bien au contraire, pour peu que l’on s’amuse à aller voir du côté des nouvelles modalités de cet érotisme-là, celui qui flirte avec l’interdit, qui cherche à se démarquer, celui qui ose redistribuer les cartes du tendre, changer les genres, brouiller les pistes ... Tout est sexualité : des enjeux du clonage à l’homoparentalité, il advient désormais évident qu’il convient d’aborder la question sexuelle sous un jour nouveau.

Jadis, la révolution sexuelle nous avait permis de rêver à un monde meilleur ; nous avait promis d’interdire d’interdire ... mais c’est le contraire qui advint. La sécurité avant tout depuis un certain 11-Septembre, et fini de rigoler. Si vous ne me croyez pas, consulter le Journal officiel et délectez vous des nouvelles lois Perben, par exemple ; ou souvenez-vous des récents débats qui ont eu lieu autour de la prostitution, de la pornographie et de la manière dont la répression s’abat de manière de plus en plus sévère ... Il convient donc de s’interroger sur la manière dont nous pourrions délimiter les frontières entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Mais sans oublier la sphère privée et les libertés fondamentales qui en découlent, notamment en matière de pratiques sexuelles. Nous ne sommes pas aux USA, que diable ! La sodomie n’a rien a faire dans un texte de loi ...

Pour fêter ses sept ans, la collection L’attrape-corps fait peau neuve : une maquette simple, colorée, efficace. Après s’être attachée à interroger la modernité par le biais de l’érotisme, désormais la collection s’engage dans le combat pour la liberté d’expression et contre la panique morale  ! Et nous aussi. Nous soutenons donc avec force cette initiative citoyenne !br>Attention, soyons bien précis : il ne s’agit pas ici d’envisager le sexe comme une chose répugnante ou de le sacraliser, de le surinvestir ou de nier son rôle en tant que lieu où se jouent certains rapports de pouvoir. Il s’agit de le dédramatiser !
Le sexe est un objet de réflexion au même titre que d’autres comportements sociaux. Cette collection est un laboratoire d’idées qui entend proposer un panorama des toutes les problématiques liées à l’exercice de la liberté sexuelle, sous la forme d’essais engagés et exigeants, mais toujours écrits dans une volonté d’accès au plus grand nombre.

Pamphlets, témoignages, traductions inédites voire remise en circulation de textes anciens oubliés, L’attrape-corps vous offrira une lecture avec un sens, une érudition et une curiosité qui pourront vous faire rougir, voire vous bousculer, mais c’est ainsi que la liberté avance ...

Trois nouveaux titres pour illustrer ce nouveau dessein

La liberté d’offenser - Sexe, art et morale : en alliant la virtuosité conceptuelle à des exemples clairs et percutants, Ruwen Ogien s’attache à démontrer, non sans humour, les paradoxes de nos sociétés post-modernes où l’apparente démocratisation des pratiques sexuelles semble aller de pair avec une criminalisation croissante de ses représentations. Un manifeste brillant et subversif pour la liberté d’expression et contre la panique morale.

Pornostars - Fragments d’une métaphysique du X : suivre les starlettes du X dans leurs péripéties donne ... un essai subversif, une promenade troublante, un récit érudit et élégant, servi par un style où le dérisoire chahute avec l’audace. Métaphysique des partouzes, ce livre possède un parfum boticellien qui ravira l’ascète qui sommeille en vous.

L’œil et le sexe - Sur l’exhibitionnisme : un ouvrage résolument engagé si vous chercher à comprendre l’exhibitionnisme en tant que pratique sexuelle et motif politique. Car il convient de s’interroger sur la manière dont nous pénalisons le pervers à l’imper mais autorisons l’invasion de nos écrans télés, d’Internet et de nos journaux par les jeux sexuels de tout un chacun. Quelle logique se cache derrière cette mascarade ? Qui protège-t-on ?


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes