COLIN POWELL : UNE MARIONETTE.

Colin Powell fils d’esclave...Vous vous croyiez affranchi ? C’est faux. Vos maîtres sont toujours les mêmes, ils vous dictent encore leur volonté et vous obligent à mentir à leur place. C’est à la colombe que les faucons laissent la sale besogne.

Qu’il a été difficile de sortir le nègre de l’esclavage. Mais bien plus ardu est de sortir l’esclave du nègre. Les blancs américains font d’ailleurs tout ce qu’il faut, pour que cela soit et le reste.

En aparté. (La "Négritude," dont Léopold Sédar Senghor était si fier, Colin Powell l’a bafouée. En faisant le jeu du pouvoir blanc, qui exploite depuis des siècles ses frères américains.)

Revenons à ce qui nous préoccupe. Monsieur Powell...
A)Combien de noirs américains sont mort au Vietnam ? B)Pendant la guerre du Golfe ?
C)Combien de noirs les américains envoient-ils, en proportion, au combat par rapport aux blancs ?
On ne doit pas ne pas savoir, que les noirs aux États-Unis, sont la chair à canon des blancs. Toujours en proportion, plus de jeunes noirs que de blancs dans l’armée américaine ? Bien sûr ! Puisque c’est le seul boulot potable qu’on leur offre. Bien évidemment, de temps en temps, un rare nègre est promu au grade d’officier, pour lui laisser croire que le blanc n’a pas de préférence. Monsieur Powell, y a-t-il d’autres généraux noirs à par vous, dans l’armée américaine ?

Alors Colin Powell, qu’attendez-vous pour envoyer paître tous ces menteurs qui vous laissent faire leur sale boulot ? Cela ne dérange pas votre conscience ? La pension que vous verse le gouvernement en tant que général d’armée, pourrait vous permettre d’aller de par le monde, prêcher que la servitude n’est plus, et ne sera jamais plus le fardeau de la "Négritude". Vous rendez-vous compte, un ancien général américain se mettant au service de ses frères noirs dans le monde. Ce n’est plus de marionette qu’on vous traîtera mais d’humaniste. D’apôtre de la paix.

Mehr Licht.


 
P.S.

PS. Espérons qu’un jour le noir balayera le blanc qui habite encore sa demeure, hors de celle-ci.

 
 
Forum lié à cet article

12 commentaires
  • > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 10 février 2003 16:33, par Aris

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites sur C. Powell par contre contrairement à ce que vous pensez il y a de moins en moins de soldats noirs qui combattent en première ligne dans l’armée US. En effet ceux-ci ne s’engagent actuellement dans l’armée US que dans le but de pouvoir se former, s’instruire pour pouvoir trouver un job
    à la fin de leur contrat, et donc la plupart ont des postes de non-combattant.

    • > > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 11 février 2003 18:48, par Mehr Licht

      Étant moi-même nord-américain, je ne sais où vous avez pris votre information ?
      Mais je peux vous assurer que j’ai vu partir vers le Golf et ailleurs sur des bases US disséminées dans le monde, en proportion plus de troufions noirs que de blancs.

      Il est bien évident que sur une population de 230 millions aux USA, les gens de race noire n’étant que 11% du peuple américain, c’est à dire 26 millions, soient moins nombreux à partir pour la guerre que les blancs. il faudrait tout de même pas que cela soit le contraire.

      De plus, vous allez me faire croire qu’en temps de guerre, les noirs qui utilisent l’armée pour s’instruire et trouver un emploi après leur contrat, ont le privilège d’avoir des postes de non-combattant. On les fusillerait plutôt pour traîtrise à la nation.

      Faut voir comment les noirs sont encore peu considérés par les blancs, autant dans la vie civile que dans l’armée aux USA.

      Le 101eme "marine corps", régiment d’élite de l’armée US qui vient de partir pour le Golf Persique, est truffé de troufions noirs.
      Allez faire un tour du côté du camps de Pandleton près de San Clemente en Californie, vous verrez que je ne me trompe pas.

      Mehr Licht.

      • > > > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 11 février 2003 20:48, par Lestrade

        Une seule remarque : il n’y a pas une race noire et une race blanche. Il y a une seule et unique race humaine. Ensuite il y a des ethnies différentes et des couleurs de peau variées, en fonction des lattitudes et des metisages.

        • > > > > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 11 février 2003 22:19, par Mehr Licht

          évidemment qu’il n’y a qu’une seule race humaine, tout le monde sait ça.
          Si j’ai dit "race noire" je m’en excuse. Mais si c’est tout ce que vous avez à me reprocher, je ne pense pas que cela veuille seulement le coût de l’encre pour me l’écrire. Voyez-vous j’emploie le mot "encre" et ce n’est pas d’encre qu’il s’agit sur l’informatique. Je me suis donc trompé de nouveau.
          Merci tout de même d’avoir remis les pendules à l’heure.

  • > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 19 mars 2003 19:52, par nabuchodonosor

    Voilà que du simple faite d’avoir séjourné pendant quelque temps dans les hautes sphères de la Maison Blanche, Mme Condoleezza Rice a, à l’instar de Mr Collin Powel, vite oublié ses origines ainsi que le rang social auquel restent relégués, à ce jour, les concitoyens de sa couleur pour lesquels le héros Martin Luther King avait milité sans relâche jusqu’à la mort.

    Au fil de mon suivi constant et régulier des informations relatives à l’évolution de la crise irakienne, il m’est arrivé de lire sur le Net certaines déclarations de ladite dame, sommant le président irakien "de se plier, sinon…… ". A celle-ci, je me permets de rappeler en premier lieu qu’en matière de politique (( domaine qu’elle vient de découvrir accidentellement dans une société raciste ! )), ou du moins dans le souci d’en respecter la déontologie, il existe toujours des expressions euphémiques, consistant à faire passer subtilement son message tout en évitant des mots pouvant avoir un effet pervers et se retourner contre leur utilisateur pour désassortiment avec sa catégorie d’appartenance. Donc, la prudence est de règle !
    En second lieu, je l’informe que ses injonctions ne peuvent qu’avoir des fins de non recevoir, car Mr Saddam Hussein n’a aucune prédisposition héréditaire à la soumission et à la servitude, il porte en lui les gènes d’une noblesse arabe millénaire, digne d’un rejeton des prophètes de Dieu.

    Ce n’est un secret pour personne qu’à l’apogée de la civilisation atteinte par votre société, mais la ségrégation est flagrante et demeure de taille : les Noirs peinent, et les Blancs encaissent de l’argent. Je conçois très mal le fait que vous, madame, poussiez faire exception à la tradition. En conséquence, vos services ne seront, sans le moindre doute, pas bien rémunérés au cas où vous parviendrez à mettre la main sur ce sacré butin de guerre qu’est le pétrole irakien.

    Je vous fais une allusion, et vous demande en même temps d’être très lucide : qu’en est-il des Falashas vivant en Israël, (( foyer juif dont les Etats-Unis sont le prolongement )) ?
    Par contre vous auriez pu épargner intégralement votre dignité si vous vous étiez trouvée dans la société de ceux dont la religion a abolit l’esclavage pour vous en épargner le joug et l’humiliation afin de vous rehausser au rang d’une créature humaine. Mais voilà que votre rétribution s’avère beaucoup trop ingrate !

    Madame, puisque vous et vos maîtres êtes actuellement penchés sur un dossier arabe, je vous fais savoir que la culture de ce peuple est très riche d’enseignements, je vous conseille d’en profiter au maximum. A l’occasion, je vous apprends un proverbe qui dit que si ta maison est de verre, abstiens-toi d’attaquer les gens à coups de pierres.

    Pour conclure, je vous dis chère honorable dame que malgré votre dévouement servile aux "Illuminatis", vous ne serez jamais déteinte à leurs yeux. Ils ne vous verront que sous votre vraie couleur, et rien que sous celle-ci.

    Très respectueusement vôtre.

    Nabuchodonosor

    • > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 30 janvier 2004 21:30, par mandela

      "Mr Saddam Hussein n’a aucune prédisposition héréditaire à la soumission et à la servitude, il porte en lui les gènes d’une noblesse arabe millénaire, digne d’un rejeton des prophètes de Dieu" ???
      Alors n’aurait-il pas des prédispositions hereditaires pour le meutre et le vol ? Je vous demanderai de peser vos mots..car vous voyez ceux-ci peuvent ressembler étrangement à certains discours d’un borgne bien connu en France.Vous pouvez critiquer l’attitude de tel ou tel personnage politique mais son appartenance ethnique est hors sujet ici...

  • > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 14 mai 2003 17:40, par lest123

    Salut...
    ma pensée était par quoi était-on passé pour qu’un jour arrive où un noir mal blanchi et descendant d’esclaves viennes précher la bonne parole de la démocratie aux arabes...mais je ne suis pas raciste et des expressions telles que "noir mal blanchi" nous les apprenons dans les oeuvres d’un Alex Haley par exemples et le feuilleton tiré de son oeuvre "Racines"... ;Powell oublie que tout en étant démocrates les athéniens n’étaient pas moins esclavagistes car la démocratie ne valaient que pour eux... ;ainsi on leur doit le mérite de ne pas avoir cherché à l’imposer aux autres...contrairement aux "américains" qui en font leur cheval de bataille,en fait le cheval de Troie des véritables maitres de cette tour de Babel des temps modernes qu’on appelle les u.s.a. ... ;maintenant Powell,Bush,Rumsfeld...qui ne sont pas athèniens mais qui viennent de partout et de nulle part peuvent-ils sincérement convaincre ou etre eux-memes convaincus par cette histoire de démocratie ????
    on est loin du racisme...meme trés,trés loin...
    en mettant américains entre guillemets,je pense évidement aux Indiens...

  • > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 17 septembre 2003 14:32, par thierry mangoro

    oui il existe d’autres generaux africains dans l’armée des Etats-Unis comme le general Vincent Brooks et le general Robert Crear du corps des ingenieur de l’armée US.Il y a aussi un colonel d’origine gabonaise dans l’aviation americaine arrivé aux USA à 7 ans.

  • > COLIN POWELL n’est pas une marionnette 27 septembre 2003 16:58, par Douffaby

    Dire que Colin Powell est une marionnette c’est exagerer !
    C’est vrai qu’il est issu d’une minorité, et dans son livre autobiographique ’’ UN ENFANT DU BRONX’’il reconnait qu’il a été victime de la segregation raciale. mais si cinqunte ans plus tôt un Noir Américan ne pouvait pas entrer dans certains pub, tout simplement à cause de la couleur de sa peau, et que maintenant il parvient à se hisser au rang du secrétaire d’Etat, je crois que c’est grand chose .
    Moi qui suis aux Etats Unies, et de surcroit qui est de race noire, je suis conscient des progrès que nous autres noirs ont réalisés ici, je crois que cet article de Mehr tend à exagerer.
    Powell fait son boulot, et c’est qui veulent qu’il abandonne son poste pour aller défendre la négritude, veulent aliener le noir, car il peut bien defendre cette noble cause tout en restant secrétaire d’Etat.
    Reste à preciser que le rôle du noir ne se limitera pas à contester, mais aussi à gouverner ! Aujourd’hui nous voyons un secrétaire d’Etat, demain, nous verrons un vice président, et pourquoi pas un président, tout change et tout évolue !

    • > > COLIN POWELL n’est pas une marionnette 28 septembre 2003 16:49, par Mehr Licht

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, quand vous dites que Colin Powell fait son boulot et que les gens de couleur ont su grimper à force de courage et d’opiniâtreté dans l’échelle sociale nord- américaine. Et tout comme vous, je souhaite un jour voir à la tête des États-Unis un afro- américain.

      Mais tout cela n’empêche tout de même pas Colin Powell d’être la marionette des faucons de l’administration Bush, car ces derniers le chargent de toutes leurs basses besognes. Dernièrement, Powell s’est d’ailleurs fâché quand il a su qu’il devait soutenir d’autres mensonges de la Maison blanche à l’ONU.

      En toute amitié.

      Mehr Licht.

  • > COLIN POWELL : UNE MARIONETTE. 14 février 2004 23:21, par greg

    Colin Powell ne ferait-il pas simplement parti de ces nouveaux "nègres domestiques" qui aimaient la maison du maître plus que le maître lui même, comme les nommait si bien Malcolm X, de ces "oncles Tom modernes, utilisés par les blancs pour nous maintenir passifs, paisibles, non-violents" ? Le scénario n’a pas changé, on en est au même point qu’en 1960, le droit de prendre les mêmes bus en plus ( et encore, même s’il ne faut pas dénigrer toutes ces luttes pour les droits civiques et ce qu’ elles ont pu apporter pour les noirs en Amérique ). A noter sur ce sujet une brève de l’UNESCO qui nous rappelle que "Aux Etats-Unis, le nombre de Noirs en prison a quintuplé depuis 20 ans, à tel point qu’ils sont aujourd’hui plus nombreux derrière des barreaux que dans les établissements d’enseignement supérieur" [1] . Mr Powell n’est qu’un Oncle Tom au service de l’ Amérique blanche de Mr Bush, un noir de service qui essai de cacher ce qui ne peut être caché : la vérité.

    Voir en ligne : [1] Plus de noirs américains en prison qu’à la fac