Gouvernement de Guerre ? Juppé aurait-il suivi ?

D’un avis général, les journaleux, les intellos et les experts en expertises bidons, ceux qui envahissent et pourrissent les plateaux télé et les studios radio se prennent dorénavant pour les cadors de la politique, les César de l’information, l’élite médiatique sans laquelle le téléspectateur ou l’auditeur resterait à jamais l’inculte et l’idiot indécrottable qu‘il n‘a jamais cessé d‘être. Mais ces charlots de l’information ou de la rhétorique partisane n’investiguent jamais. Bêtement, tous analysent des faits non confirmés que les agences de presse de la désinformation et de la propagande guerrière leur balancent pour les abreuver afin qu‘ils chantent du haut de leur tas de fumier le cocorico de l‘obscurantisme.
Quant aux experts et aux pseudo-intellos, leurs discours ne peuvent être que partiaux puisqu’ils ne sont que les porte-parole d’institutions, de partis idéologiques ou de multinationales pour qui ils travaillent et s‘activent comme de gentilles petites fourmis.
Que font-ils ? Et bien ils devisent et tchatchent sur des sophismes, des mensonges et de la propagande. Même si l‘information est de toutes évidences mensongère aux yeux d’un grand nombre ils continuent de caqueter ; et piou piou piou et piou piou piou et piou !!!!...
Leur fatuité les a rendu stériles, mais surtout schizophrènes, car leur réalité reste incluse dans une illusion de mots et d’images qui est pour eux la seule matière modelable pour tenter d’exister et de se rassurer, de se leurrer et de nous leurrer. Ne croyez pas qu’ils cherchent à nous informer ; non, ils s’écoutent parler, se masturbent le cerveau gauche pour entretenir leur ego. Et les autres ne sont là que pour nous désinformer et surtout nous manipuler en profondeur. Si ces brochettes de pseudo-politologues polluent les médias en étalant leur incurie, ils deviennent un grave danger pour les peuples occidentaux et leur liberté de pensée. Il est donc urgent de cesser, si ce n’est de les écouter, au moins de les croire ; notre avenir et celui de nos enfants en dépend.
Mais dans le pire…il faut toujours en extraire le meilleur ; et heureusement la plupart du temps le superficiel occupe leur esprit. La géostratégie, la géopolitique et la politique sont ainsi occultés par le non-évènement, les potins, les sondages et les petites phrases de la place du commerce.

Les évènements qui ont soulevés et qui soulèvent actuellement les pays arabes sont les dernières pierres qui doivent être apportées à l’édifice du NOM. 
Piller officiellement le reste du Moyen-Orient et l’Afrique, en prétextant œuvrer pour la libération des peuples et la démocratie, est la stratégie finale de cette élite criminelle qui verra malgré tout la construction de sa nouvelle Babylone s‘écrouler pour l’ensevelir.
La France qui est devenue la dernière roue du carrosse a été écartée des décisions étasuno-israéliennes concernant les récentes émeutes qui ont été totalement instrumentalisées par les services secrets et les médias corrompus. Cet isolement a été à l’origine de tous ces cafouillages, de cette impuissance au sein de l’Etat et les protagonistes se sont faits piéger à leur insu pour que le discrédit les enveloppe à jamais de la marque indélébile du « Complice de dictateurs ». C’est vrai, comment réagir et communiquer quand vous ignorez la feuille de route établie par l’Empire...décadent ?
Mais il semble qu’aujourd’hui le plan stratégique ait été communiqué à l’ensemble des valets occidentaux et que ceux-ci s’activent à le mettre en place.

Qu’a dit in fine dimanche soir le président de la République à part le discours sophiste et démagogique qui consiste à nous dire que l’Occident, crédule, a accepté des dictateurs comme rempart contre l’extrémisme religieux et contre le terrorisme de type al qaïdien ? Rien. Rien d’intéressant si ce n’est qu’il faut accepter et se préparer à envahir la Libye et d’autres pays ? «  […] Aider les Peuples qui ont choisi d’être libres car l’indifférence serait une faute morale et stratégique. Il faut tout faire pour que l’espérance qui vient de naître ne meure pas. […] et que « l’Europe adopte une stratégie commune face à la crise libyenne pour éviter que des dictatures pires ne se mettent en place dans ces pays ».
En décodé le message est clair, et un remaniement s’imposait pour que chacun à sa place obéisse à la voix de son maître et que le peuple accepte un nouvel Iraq ou Afghanistan.
Les Etats-Unis viennent d’envoyer leurs forces armées dans la région tout en positionnant des navires de guerre autour de la Libye, tous les ressortissants étrangers quittent le pays, la propagande, les mensonges et la diabolisation des tigres de papier, comme pour l’Iraq ou Al Qaïda, s’intensifient. L’imminence d’une attaque n’est donc plus à démontrer si des forces antagonistes ne l’empêchent pas.
Dans ces conditions il n’est absolument pas certain qu’Alain Juppé ne se soit pas opposé à un tel scénario. Et les derniers soap-opéras qui ont secoué le monde gouvernemental sont ainsi devenus opportuns pour que l’étoile filante du ministère de la Défense se retrouve balancé aux Affaires étrangères, à la Diplomatie.
Cette fois nous devons refuser que notre pays entre en conflit ou en guerre pour suivre bêtement l‘ultime plan suicidaire impérialiste qui nous conduira au chaos mondialisé.
L’Europe n’est plus qu’un vague souvenir, la Terre est martyrisée et souillée, les démocraties sont agonisantes, les peuples s’appauvrissent de jour en jour, le Tiers-Monde est de plus en plus indigent et les massacres d’innocents entrent désormais dans les faits divers. Est-ce un constat satisfaisant pour des êtres humains qui se veulent responsables et intelligents ? Devons-nous rester de bons esclaves dociles et impuissants, mais observateurs, donc, coupables ? Et tout ça pour satisfaire aux fantasmes diaboliques d’une poignée de malades afin qu’ils s’enrichissent encore davantage sur le dos d’une humanité servile et d’une terre qui seront bientôt toutes les deux exsangues.
Notre destin nous appartient et il ne peut plus nous être imposé.


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes