Valéry Giscard d’Estaing et les éoliennes, du vent !

Le Monde daté du 3 octobre nous apprend que Valéry Giscard d’Estaing. "se mobilise dans l’ombre contre le développement "inconsidéré" et "irresponsable" de cette énergie" (l’éolien). , il fustige "un gaspillage inacceptable des fonds publics, un discours officiel trompeur et un "business" souvent douteux". "Il s’agit de préserver les paysages de France, nos campagnes et, bientôt, notre littoral menacé lui aussi."

Que Valéry Giscard d’Estaing n’ait pas encore compris depuis le 10 mai 1981 qu’il a définitivement disparu de la vie politique française n’est pas nouveau. Mais le choix de son terrain d’action pourrait être risible si la réalité n’était pas sordide. Valéry Giscard d’Estaing. parle de préserver les paysages, que ne l’a-t-on entendu quand il était ministre de Georges Pompidou défendre avec la même énergie les paysages parisiens contre le bétonnage des rives de la Seine pour construire une autoroute. Quant au gaspillage inacceptable des fonds publics, Valéry Giscard d’Estaing joue de malchance, la veille Le Monde annonçait en première page le coût estimé par l’Agence Internationale de pour l’Energie Atomique du démantèlement des sites nucléaires au bout de 60 ans, 1.000 milliards de dollars dont la moitié pour le nucléaire civil. Ce chiffrage date de 2004 et comme le note Georges Leka, de Areva TA. "Les estimations initiales sont toujours revues à la hausse, jamais à la baisse", sans oublier qu’après le démantèlement il faudra trouver des pays pour accepter les déchets radioactifs…

Monsieur Valéry Giscard d’Estaing vous ne serez pas là pour gérer cet héritage que vous avez concocté pour nos enfants et nos petits-enfants, alors retournez à votre retraite et cessez de faire du vent….

Le 3 octobre 2008

Jean-Michel Arberet Conseiller municipal d’Arcueil Partenaire du groupe communiste http://jm-arberet.over-blog.com/