Qu’appelle t’on le coût d’opportunité ?


Un tradeur analysant le coût d'opportunité

L’un des problèmes que les entrepreneurs doivent apprendre à apprivoiser est la gestion de ressources limitées. Comme de plus en plus de possibilités de dépenser, d’épargner ou d’investir deviennent disponibles, vous avez besoin d’un moyen clair de comparer vos choix. Vous devez déterminer votre coût d’opportunité.

Un coût d’opportunité est le montant du bénéfice potentiel auquel un investisseur renonce en choisissant un investissement plutôt qu’un autre. Considérez, par exemple, le choix entre vendre une action maintenant ou la conserver pour la vendre plus tard. S’il est vrai qu’un investisseur peut réaliser le profit immédiat qu’il aurait pu faire en vendant immédiatement, il perd tout profit que l’investissement pourrait lui apporter dans le futur.

Apprenez en davantage sur les coûts d’opportunité et comment utiliser ce concept pour prendre des décisions d’investissement au fil de cet article.

Qu’est-ce que le coût d’opportunité ?

Le coût d’opportunité est la valeur de ce que vous perdez en choisissant entre deux ou plusieurs options. Lorsque vous prenez une décision, vous avez le sentiment que le choix que vous faites sera meilleur pour vous, indépendamment de ce que vous perdez en le faisant. Le coût d’opportunité d’un investisseur signifie que votre choix d’investissement entraînera toujours des pertes ou des gains immédiats et futurs.

Bien que le coût d’opportunité ne soit pas une mesure exacte, une façon de quantifier ce coût pourrait être d’estimer la valeur future que vous avez choisi de ne pas recevoir et de la comparer avec la valeur du choix que vous avez fait à la place.

À un niveau élémentaire, il s’agit d’un concept de bon sens que les économistes et les investisseurs aiment explorer. Par exemple si Walt Disney n’avait jamais fait d’animation ? Il aurait peut-être fait quelque chose de très réussi, ou vous n’aurez peut-être jamais entendu son nom.

La clé est que dans toutes les directions il y a quelque chose à gagner et quelque chose à perdre. Vous prenez une décision éclairée en évaluant les pertes pour chaque décision.

Autre définition : le coût d’opportunité est la perte que vous avez subie pour réaliser un bénéfice, ou la perte de bénéfice pour réaliser un autre bénéfice.

Comment fonctionne le coût d’opportunité ?

Le fonctionnement du coût d'opportunité

Lorsque vous êtes confronté à une décision financière, vous essayez de déterminer le revenu que vous tirerez de chaque option. Par exemple, vous pouvez vendre une action et utiliser l’argent gagné pour en acheter une autre.

Si votre actif actuel « A » vaut 1 000 €, vous pouvez la vendre pour acheter un actif « B » à un taux légèrement inférieur. L’actif « B » a une valeur nominale de 2 000 €. Vous avez donc dépensé 1 000 € de plus pour acheter l’actif « B ». Pour décider de la meilleure option, vous devez peser vos options.

Le coût initial de l’actif « B » est plus élevé que celui de l’actif « A ». Vous dépensez donc davantage dans l’espoir de gagner plus, car un taux d’intérêt plus faible sur plus d’argent peut toujours rapporter plus. Cependant, il vous faudra gagner plus de 1 000 € pour augmenter la valeur de l’actif « B ».

Dans cet exemple, le coût d’opportunité est une augmentation continue du taux d’intérêt sur l’actif « A » et une perte initiale de 1 000 € sur l’actif « B » dans l’espoir de le récupérer et d’augmenter votre bénéfice à la fin de la journée.

Ce que doivent conclure les investisseurs individuels

Si vous avez du mal à comprendre la prémisse, rappelez vous que les coûts d’opportunité sont étroitement liés à la notion que presque toutes les décisions nécessitent un compromis. Nous vivons dans un monde limité, on ne peut pas être à deux endroits à la fois.

Coûts explicites :

Pour les investisseurs, les coûts explicites sont des paiements directs récupérables, tels que l’achat d’actions ou d’options, ou l’achat d’améliorations locatives. Les coûts peuvent également inclure les salaires, les services publics, les matériaux ou le loyer.

Par exemple, si vous êtes propriétaire d’un restaurant et que vous ajoutez un nouveau plat au menu qui nécessite 50 euros de main-d’œuvre, d’ingrédients, d’électricité et d’eau, votre coût apparent est de 50 euros. Votre coût d’opportunité est ce que vous auriez pu faire avec ces 50 euros si vous n’aviez pas décidé d’ajouter ce nouvel article au menu. Vous auriez pu donner ces 50 euros à une œuvre de bienfaisance, les dépenser pour acheter des vêtements ou les placer dans votre compte épargne pour qu’ils produisent des intérêts.

Coûts implicites :

Les coûts implicites ne représentent pas un paiement financier. Ils ne représentent pas un coût direct pour vous, mais plutôt une occasion manquée de générer des revenus à partir de vos ressources.

Si vous avez une résidence secondaire que vous utilisez comme maison de vacances, par exemple, le coût implicite est le revenu locatif que vous auriez pu gagner si vous l’aviez louée et reçu des chèques de loyer mensuels lorsque vous ne l’utilisiez pas. L’utilisation personnelle d’une maison de vacances ne nécessite pas de frais initiaux, mais vous manquez l’occasion de tirer un revenu de la propriété si vous choisissez de ne pas la louer.

Les coûts explicites et implicites peuvent être considérés comme des dépenses personnelles (explicites) et des coûts d’utilisation des biens que vous possédez (implicites).

4 facteurs clés du coût d’opportunité

cout d'opportunité au quotidien

Lorsque nous prenons des décisions, nous tenons compte de quatre facteurs communs. Ce sont :

1. Prix :

L’un des facteurs les plus importants est sans doute le prix, bien qu’il puisse varier en fonction du revenu. Les personnes ayant des revenus plus faibles sont plus susceptibles de prêter plus d’attention au prix dans le cadre du coût d’opportunité. Par exemple, le petit-déjeuner à la maison est moins cher. Par conséquent, il s’agirait d’une meilleure option en raison de son prix. En comparaison.

2. Temps :

Tout le monde a les mêmes 24 heures dans une journée. Ainsi, chaque décision d’achat que vous prenez est prise en compte. Par exemple, un déplacement plus éloigné vers le magasin peut coûter 0,50 € de moins, mais vaut-il les 10 minutes supplémentaires ?

3. Effort :

Le temps et l’effort sont essentiellement liés. Par exemple, se rendre dans son restaurant préféré peut demander beaucoup de temps et d’efforts pour s’y rendre en voiture. Vous pourriez donc choisir une alternative plus proche pour économiser des efforts.

4. Utilité :

Il s’agit essentiellement d’un plaisir reçu par le consommateur. C’est probablement l’un des facteurs les plus importants. Tous les consommateurs veulent maximiser leur « utilité », mais sont limités par d’autres facteurs tels que le temps et le prix.

5/5 - (3 vote)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *